•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans la course à l’obésité, les grizzlis albertains ne font pas le poids

Les plus gros ours répertoriés en Alberta pèsent jusqu’à 272 kg (600 lb) contre 454 kg (1000 lb) pour ceux de l’Alaska.

Un ours massif assis sur la grève au bord d'une rivière.

Un grizzli, simplement nommé Ours 410, se repose entre deux séances de pêche au Saumon dans le parc national Katmai, en Alaska.

Photo : Service américain des parcs nationaux (NPS)

François Joly

Quand on tente de prendre du poids, rien ne bat les protéines et le gras. Les ours albertains doivent cependant se rabattre sur les fruits en prévision des longs mois d’hiver. Peu probable, donc, de les voir faire la compétition aux ours américains, qui deviennent chaque année les vedettes des médias sociaux en raison de leur prise de poids.

C’est peut-être la fête dont nous avons tous besoin en ce moment. Chaque automne, le Parc national Katmai, en Alaska, demande aux internautes de choisir leur ours préféré parmi une brochette de grizzlis bien gras. Ceux-ci ont passé les mois d’été à manger autant que possible avant de s'installer pour hiberner jusqu’au printemps.

Appelée Fat Bear Week, l'activité, qui a lieu du 30 septembre au 6 octobre, mettra en compétition des ours de la rivière Brooks, dans le sud-ouest de l'Alaska, où les saumons sont légion.

Certains ours de l’Alaska mangent du saumon à longueur d’année, explique la biologiste et spécialiste des ours Sarah Elmeligi. Ils prennent plusieurs livres par jour. C’est comme si c’était l’Action de grâce chaque jour pendant deux mois.

Les grizzlis albertains sont pourtant loin d’être paresseux. Ils se nourrissent de de différentes plantes, en particulier d’airelles rouges, connues en anglais sous le nom de buffalo berries. À cela s’ajoutent des insectes et quelques proies occasionnelles. Le menu peut avoir l’air frugal, mais ce que les ours perdent en consistance, ils le regagnent en volume. À la fin de l’été et pendant l’automne, un grizzli peut consommer plus de 200 000 baies par jour.

Les deux plus gros ours du Parc national Banff, The Boss et Split Lip, pèsent chacun près de 272 kg (600 lb).

Deux gros ours grizzlis.

The Boss (à gauche) et Split Lip (à droite) sont les deux plus gros ours connus des biologistes vivant dans le Parc national Banff.

Photo : John E. Marriott/Amar Athwal

Sarah Elmeligi, de Canmore, prend beaucoup de plaisir à participer à la Fat Bear Week. C’est un peu ridicule à quel point ils sont gros , dit-elle. Elle préférerait cependant que cela demeure une tradition américaine.

Je ne voudrais pas que tout le monde se précipite pour aller prendre des photos des ours, explique-t-elle.

Elle rappelle que la fin de l’été et le début de l’automne sont des périodes cruciales pour les ours qui tentent de manger autant que possible avant d’entrer en hibernation. Elle voudrait que tous leur donnent autant d’espace que possible pour le faire en toute tranquillité.

RECTIFICATIF : Une version précédente de ce texte affirmait que les ours pouvaient consommer jusqu'à 200 000 calories par jour au lieu de 200 000 baies par jour.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !