•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa autorise la poursuite de la salmoniculture dans les îles Discovery

Un saumon de l'Atlantique qui saute hors de l'eau.

Le gouvernement fédéral autorise certaines piscicultures des îles Discovery à rester ouvertes jusqu’à la fin de l'année.

Photo : Associated Press / Robert F. Bukaty

Pêches et Océans Canada autorise 18 piscicultures à poursuivre l’élevage de saumon dans les eaux des îles Discovery. Il y a huit ans, la Commission d'enquête Cohen dressait une liste de 75 recommandations pour protéger le saumon sockeye du fleuve Fraser, en Colombie-Britannique. L’une d’entre elles consistait à interdire la salmoniculture en filet dans les îles Discovery d'ici le 30 septembre 2020.

En 2012, dans son rapport sur le déclin des populations de saumon rouge du fleuve Fraser, la Commission d'enquête fédérale demandait l’interdiction de la salmoniculture en filet dans les eaux des îles Discovery, à moins d’être convaincue que cette pratique pose tout au plus un risque minime de préjudice grave pour la santé du saumon rouge du Fraser en migration.

Cette semaine, Pêches et Océans Canada a affirmé que le transfert des agents pathogènes des élevages de saumon de l’Atlantique présente un risque minimal pour l’abondance et la diversité des saumons rouges du fleuve Fraser en migration dans la région.

Par conséquent, le ministère fédéral autorise temporairement certaines piscicultures à rester ouvertes jusqu’en décembre.

Une espèce en déclin

Au cours des dernières années, Ottawa a constaté des déclins dans un certain nombre de stocks clés de saumon du Pacifique.

Des organisations environnementales telles que la société Living Oceans et la Watershed Watch Salmon Society s’insurgent. Elles regrettent notamment que le Ministère n’ait pas pris en compte dans sa recherche certains agents pathogènes comme le pou de mer.

Les critiques proviennent aussi de groupes autochtones. La semaine dernière, une centaine de Premières Nations ont lancé un appel à la fermeture de fermes d’élevage du saumon.

On se trompe en se détournant de la protection du saumon sauvage et de l’environnement, particulièrement dans ce cas, alors que nous savons que le saumon rouge est en déclin.

Bob Chamberlain, président, Alliance des Premières Nations pour la protection du saumon sauvage

Ottawa indique qu’il procédera à des consultations avec les Premières Nations de la région.

Nous consulterons chaque Première Nation de la région des îles Discovery, pour que l’information et les points de vue qu'elles nous fourniront me permettent de décider si je dois ou non renouveler les permis de ces exploitations en décembre prochain et à l'avenir.

Bernadette Jordan, ministre des Pêches et des Océans du Canada

Des problèmes de longue date

Il y a huit ans, la Commission d’enquête Cohen avait aussi souligné le conflit d'intérêts potentiel dans le travail effectué par Pêches et Océans Canada. La Commission déplorait le fait que le Ministère réglementait les piscicultures de la province tout en en faisant la promotion.

La troisième recommandation du rapport suggérait de supprimer la promotion de l’industrie salmonicole et de son produit, le saumon d’élevage, du mandat du ministère fédéral.

Des mises à jour sur les mesures adoptées à la lumière des recommandations faites par la Commission Cohen ont été fournies par Pêche et Océans Canada en 2016, en 2017 et en 2018.

Le gouvernement fédéral indiquait à ce moment que 100 % des recommandations, regroupées par thème, avaient abouti à des mesures.

Il ajoutait que le travail allait se poursuivre de façon continue, en ce qui a trait notamment à l’évaluation des stocks de saumon, de la protection et de la restauration de l’habitat, de l’approche de précaution en matière de salmoniculture et de la gestion des pêches.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !