•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un livre vieux de 106 ans retrouve la famille de son propriétaire

Le nom de J. Earl Ackroyd et quelques dessins apparaissaient à l’intérieur du roman.

Dessin dans les pages du livre Kidnapped.

Des inscriptions et des croquis ont été retrouvés dans les pages du livre « Kidnapped » ayant appartenu à la famille Ackroyd.

Photo : Offerte par Vivyan Ackroyd

Radio-Canada

Une femme de la Louisiane, aux États-Unis, a retrouvé les propriétaires d’une édition de 1914 d'un roman ayant appartenu à un homme de la vallée de Cowichan, en Colombie-Britannique.

Mandy McQueen, qui est infirmière, collectionne les livres anciens et a acheté un exemplaire du livre Kidnapped, écrit en 1886 par l’auteur écossais Robert Louis Stevenson, dans une librairie du quartier français de La Nouvelle-Orléans pour 5 $ US.

Le livre raconte les aventures de David Balfour, un adolescent qui se bat pour l'héritage familial lors de la rébellion jacobite de 1745.

Le nom de J. Earl Ackroyd, quelques dessins et le nom d'une école, Brampton High School, apparaissaient à l’intérieur du roman.

J. Earl Ackroyd écrit sur une page du livre.

Le jeune Earl Ackkroyd inscrivait des notes dans les pages de son livre.

Photo : Offerte par Vivyan Ackroyd

Des notes personnelles

Le livre a attiré mon attention à cause du dessin. Ça donnait une touche personnelle, raconte Mme McQueen. La plupart des livres que je collectionne contiennent des notes et des dessins personnels.

Le livre est resté sur son étagère pendant quelques mois, mais, un jour de novembre de l’an dernier, elle a décidé de faire des recherches.

À ma grande surprise, il y avait beaucoup d'informations sur Earl, dit-elle.

Elle a rapidement trouvé sa nécrologie, datant de 1960, et a ensuite retrouvé sa petite-fille, Vivyan Ackroyd, sur les réseaux sociaux, au grand bonheur de cette dernière.

Elle a décidé qu'elle allait retrouver la famille du propriétaire de ce livre et elle me l’a envoyé. Nous sommes amies depuis, raconte Mme Ackroyd.

Photo en noir et blanc de la famille Ackroyd.

Earl Ackroyd, accompagné de sa femme et de sa fille, la mère de Vivyan Ackroyd, a qui on a remis le roman.

Photo : Offerte par Vivyan Ackroyd

Un geste émouvant

Aujourd’hui âgée de 69 ans, Mme Ackroyd avait 7 ou 8 ans lorsque son grand-père est décédé, et a été très émue de recevoir le livre lui appartenant.

Elle a insisté pour rembourser les frais postaux totalisant 22 $US, mais Mme McQueen a refusé.

J'ai pensé que ce serait un beau geste de rendre le livre à la famille, dit cette dernière. J'espère que quelqu'un prendrait le temps de faire la même chose pour moi.

Les deux femmes n’ont aucune idée de la façon dont le livre s'est retrouvé en Nouvelle-Orléans, mais Mme McQueen dit qu'elle est contente qu'il soit de retour dans la famille Ackroyd.

Avec les informations de Chad Pawson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !