•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Restrictions sanitaires : beaucoup de plaintes, mais peu d’amendes en Alberta

Une rue bondée à Banff.

Banff fait partie des villes albertaines où des contraventions ont été données.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Ces derniers mois, Services de santé Alberta (AHS) a reçu des milliers de signalements au sujet du non-respect des mesures sanitaires à respecter en raison de la COVID-19. Dans le même temps, la police n’a imposé que quelques dizaines d’amendes dans la province. 

Entre le 23 mai et le 22 septembre, AHS dit avoir reçu plus de 5000 signalements concernant des commerces ou des lieux publics qui ne respectaient pas les restrictions. Kerry Williamson, porte-parole de l’organisme, précise que cela concernait les directives de santé publique comme le respect de la distanciation physique ou de la quarantaine. 

La caporale Deanna Fontaine, chargée des relations avec les médias à la Gendarmerie royale du Canada, affirme que 20 amendes ont été imposées au nom de la loi albertaine ou de la loi fédérale entre la mi-mai et la fin du mois de septembre.

Ces amendes étaient en lien avec des voyageurs américains qui n’ont pas respecté les restrictions à la frontière, des résidents qui n'ont pas respecté la période d'isolement après un voyage à l’étranger et d'autres personnes qui ne respectaient pas les mesures de distanciation physique.

Les contraventions ont été remises à Banff, à Lake Louise, à Waterton, à Two Hills, à Fort McMurray, à Milk River, à Bassano, à Leduc et à Cardston.

À Edmonton, la police a remis 20 contraventions au cours des quatre derniers mois, dont 14 entre le 14 mai et le 12 juin, note la porte-parole du Service de police d’Edmonton, Carolin Marn.

Ces amendes ont été infligées pour non-respect de la distanciation physique, explique cette dernière dans un courriel.

Elle précise que la police d’Edmonton n’a donné aucune amende en juillet et en août. Ces deux dernières semaines, elle en a remis cinq, mais elle ne dit pas pour quelle raison exactement. 

Le porte-parole du service, Scott Pattison, ajoute que la police, tout comme la Ville d’Edmonton, mise sur l’information et la sensibilisation pour inciter la population à respecter les règles. 

Il note que les amendes infligées en cas de non-respect des règles s'élèvent entre 1000 et 1200 $.

En ce qui concerne les commerces, M. Williamson explique qu’avant toute chose Services de santé Alberta travaille avec les propriétaires pour s’assurer qu’ils respectent bien les mesures. 

Mais l'agence peut aussi ordonner la fermeture d’un établissement. Sur les 45 ordres de fermetures publiés au printemps, 36 ont été levés, précise-t-elle. 

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !