•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Cabinet Higgs qui fait peau neuve

La cérémonie d'assermentation.

Le premier ministre Blaine Higgs et les membres du Conseil exécutif ont été assermentés le mardi 29 septembre lors d’une cérémonie qui s’est tenue à Fredericton et qui était présidée par la lieutenante-gouverneure, Brenda Murphy.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Si Blaine Higgs a tablé sur la continuité lors de la campagne électorale au Nouveau-Brunswick, il provoque cette fois la surprise en révélant un Cabinet renouvelé de 16 ministres, dont 5 nouveaux visages.

Hugh Flemming perd le poste clé en temps de pandémie de ministre de la Santé. C’est plutôt l’ex-ministre du Développement social, Dorothy Shephard, qui le remplace. Mme Shephard avait déjà participé à des dossiers liés au milieu de la santé lors de grèves dans les foyers de soins. M. Flemming devient quant à lui le Procureur général en héritant du ministère de la Justice.

Dorothy Shepherd est promue au poste de ministre de la Santé.

Dorothy Shepherd est promue au poste de ministre de la Santé.

Photo : Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Blaine Higgs n'a pas nommé de vice-premier ministre ni de ministre responsable pour le Nord. Daniel Allain, le seul député francophone ayant réussi à se faire élire sous la bannière progressiste-conservatrice, ne se considère pas comme le lieutenant des francophones. Lieutenant, c'est un gros mot. On est en train de travailler avec tout le Nouveau-Brunswick, fait-il valoir.

Daniel Allain, de Moncton-Est, fait partie des cinq nouveaux venus au Conseil des ministres.

Daniel Allain, de Moncton-Est, fait partie des cinq nouveaux venus au Conseil des ministres.

Photo : Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Une réforme municipale à l'horizon?

M. Allain accède au Cabinet à titre de ministre des Gouvernements locaux et de la Réforme de la gouvernance locale. Il remplace ainsi Jeff Carr, député de New Maryland-Sunbury, qui est exclu du Cabinet.

Si le titre du portefeuille semble mettre en évidence la volonté de Blaine Higgs de s'attaquer à cette réforme tant réclamée, le geste devra être joint à la parole, selon le chef de l'opposition. On va voir si c'est symbolique ou s'il y aura des vraies actions, lance le chef libéral Roger Melanson, notant qu'une telle réforme n'as pas été mentionnée dans le discours.

D'autres fonctions ministérielles font également leur entrée, soit celles de l'Immigration et des Affaires militaires. La première concorde avec la promesse des progressistes-conservateurs d'accueillir plus d'immigrants, en permettant à la province d’acquérir davantage d’indépendance en la matière. Le portefeuille des Affaires militaires revêt quant à lui un caractère essentiellement honorifique, servant de pont avec l'armée canadienne.

La création d'un ministère de l'Environnement à part entière, que dirigera Garry Crossman, est aussi digne de mention. Le Parti vert espère simplement que cette nouveauté ne se traduira pas par une réduction des effectifs.

6 exclus et 5 nouveaux venus

En plus de Jeff Carr, cinq autres députés se voient exclus du Conseil des ministres, soit Jake Stewart (ex-Affaires autochtones), Ross Wetmore (ex-Agriculture, Aquaculture et Pêches), Bill Oliver (ex-Transports et Infrastructure), Sherry Wilson (ex-Service NB) et Andrea Anderson-Mason (ex-Justice).

Au moins deux d'entre eux avaient affiché une position qui dérogeait à la ligne de partie. Après que deux Autochtones ont été tués par la police, Jake Stewart s'était prononcé en faveur du déclenchement d'une enquête publique sur le racisme systémique, que n'appuyait pas Blaine Higgs. Mme Anderson-Mason avait quant à elle voté contre le projet de loi sur vaccination obligatoire dans les écoles.

Fait à noter : en excluant deux femmes, M. Higgs a perdu la possibilité de nommer un Cabinet paritaire.

M. Allain fait partie des cinq nouveaux élus à accéder au Cabinet. Les quatre autres nouvelles venues sont des femmes.

Il s’agit de Margaret Johnson, de Tammy Scott-Wallace, de Jill Green et d'Arlene Dunn.

La recrue Arlene Dunn, élue dans Saint-Jean-Havre, s’est vue attribuer un mandat ambitieux. Elle se retrouve à la tête des ministères du Développement économique et des Petites entreprises, d’Opportunités NB, de l’Immigration, et des Affaires autochtones.

Arlene Dunn a été assermentée à titre de ministre responsable du Développement économique et des Petites Entreprises, ministre responsable d’Opportunités NB, ministre responsable de l’Immigration, et ministre des Affaires autochtones.

Arlene Dunn hérite de plusieurs ministères.

Photo : Gouvernement du Nouveau-Brunswick

La disparition d'un ministère des Affaires autochtones à part entière est par ailleurs critiquée par l'opposition, à la lumière de l'importance des enjeux.

Certains noms s’inscrivent dans la continuité. C’est le cas de Dominic Cardy, qui conserve le ministère de l’Éducation. M. Cardy avait lui-même confirmé que la province irait de l’avant avec des changements en éducation qu’il avait présentés, dans un livre vert en octobre 2019. Ernie Steeves demeure ministre des Finances et Glen Savoie continue d’occuper le poste de ministre responsable de la Francophonie.

Blaine Higgs lors de la cérémonie d'assermentation, le mardi 29 septembre.

Blaine Higgs lors de la cérémonie d'assermentation, le mardi 29 septembre.

Photo : Radio-Canada

Le premier ministre Higgs a profité de la cérémonie d’assermentation à Fredericton pour prononcer quelques mots et remercier les nouveaux ministres d’avoir accepté leurs rôles respectifs.

Notre gouvernement a un plan pour renforcer l’économie, améliorer les services publics et rehausser la qualité de vie pour tous les gens du Nouveau-Brunswick. Cela permettra au Nouveau-Brunswick d’être plus fort que jamais, une fois que nous sortirons de cette pandémie.

Le retour en Chambre devrait se faire à la mi-novembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !