•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver : les résidents de Strathcona veulent des mesures urgentes contre l'itinérance

Manifestation en faveur de logement pour les sans-abri du parc Strathcona, à Vancouver.

La manifestation en faveur de solutions pour les sans-abri du parc Strathcona, à Vancouver, a rassemblé une centaine de personnes mardi matin.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Une centaine de manifestants rassemblés dans le quartier Strathcona, à Vancouver, demandent au gouvernement de prendre des mesures urgentes pour gérer le problème de l’itinérance qui, craignent-ils, met en danger leur sécurité et celles des sans-abri.

Un campement non géré et non surveillé de 400 personnes n'est sécuritaire pour personne, notent les manifestants dans une lettre adressée aux trois ordres gouvernementaux.

« Vraiment triste »

Sous les cris de la foule rassemblée, une résidente de Strathcona, Sophie Low-Beer, réclame une intervention gouvernementale : J’espère que le gouvernement peut aider toutes les personnes à avoir un toit.

On doit demander au gouvernement de faire ce qu’il doit faire.

Sophie Low-Beer, résidente de Strathcona

Elle dénonce par ailleurs le manque d’installations sanitaires dans le parc. Une toilette pour 500 personnes, ce n'est vraiment pas suffisant, dit-elle.

La militante Chrissy Brett est arrêtée pendant une manifestation dans le quartier Strathcona à Vancouver.

Les policiers étaient présents à la manifestation.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Des incidents criminels qui inquiètent

Depuis l’arrivée des occupants du campement dans le quartier, des incidents criminels suscitent l’inquiétude des habitants, au point où l’École primaire Strathcona a décidé de renforcer sa sécurité.

Un homme a récemment menacé des passants en brandissant une scie à chaîne.

La vice-présidente de l'Association des résidents de Strathcona, Katie Lewis, est terrifiée. Dans un gazouillis suivant l’événement, elle demande : « Pourquoi est-ce acceptable dans Strathcona? Ce ne serait acceptable nulle part ailleurs. »

La présence policière a été accrue dans le quartier depuis le mois d’août, confirme la porte-parole du service de police de Vancouver, Tania Visintin.

En effet, une arme d'assaut semi-automatique chargée a été découverte récemment dans une ruelle résidentielle non loin du parc. Un homme battu et inconscient a également été retrouvé dans les environs.

Le campement du parc Strathcona à Vancouver.

Le campement installé dans le parc Strathcona, à Vancouver, soulève des inquiétudes dans le quartier.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

Aider les personnes les plus vulnérables

Malgré ces événements, Mme Low-Beer demeure plus préoccupée pour les sans-abri, qui sont entassés les uns sur les autres durant deux pandémies : celle de la COVID-19 et celle de la crise des surdoses.

Je travaille dans le domaine de la santé. Nous prenons l’engagement de protéger les plus vulnérables. J’aimerais que le Canada soit un pays où nous protégeons les plus vulnérables, clame-t-elle.

Le parc Strathcona, qui fait 10 hectares, est le dernier parc de Vancouver à devenir le foyer d’une population grandissante de personnes en situation d’itinérance, après le démantèlement des campements Oppenheimer et Crab.

Pour contrer la crise, le gouvernement de la Colombie-Britannique et la Ville de Vancouver ont annoncé la création de 450 logements sociaux offrant des services de soutien complets tels que les repas ou encore l'accès aux soins de santé.

Avec les informations de Marc-Antoine Bélanger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !