•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

169 nouveaux cas à 36 heures de passer en alerte rouge à Québec

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Un homme grimace lorsqu'on lui prélève de la narine un échantillon pour un test de dépistage de la COVID-19, le 22 septembre 2020 à Le Blanc-Mesnil, en France.

Le reportage de Guylaine Bussière

Photo : Reuters / Gonzalo Fuentes

La flambée des cas se poursuit dans la région de la Capitale-Nationale avec un nouveau record de 169 personnes infectées dans les dernières 24 h, alors que le gouvernement Legault a confirmé que l'agglomération de Québec sera en état d'alerte maximale à compter de jeudi.

Depuis le 20 septembre, la santé publique du CIUSSS de la Capitale-Nationale a recensé plus de 90 cas chaque jour. Le directeur André Dontigny craint d'ailleurs l'effet domino qui pourrait se faire sentir dans les prochains jours avec une hausse des hospitalisations.

Je vous surprendrai pas en vous disant qu’à Québec, on peut faire mieux. Nous avons 28 jours d’effort à faire de façon importante. On est tous concernés, a souligné Dr Dontigny.

Le premier ministre François Legault a annoncé lundi que trois régions basculaient en zone rouge dès jeudi, et ce, pour une période de 28 jours. Ainsi, Montréal, Chaudière-Appalaches et Québec (sauf Charlevoix et Portneuf) devront se conformer à de nouvelles restrictions.

Les restaurants, les bars et les casinos seront fermés dès minuit mercredi, tout comme les salles de spectacle, les cinémas, les bibliothèques, les théâtres ainsi que les musées.

Vous savez que des consignes claires ont été données pour notre région par le premier ministre. Maintenant, nous avons tous la responsabilité de les respecter si nous voulons freiner la transmission.

André Dontigny, directeur de santé publique pour la Capitale-Nationale

Mardi, le CHU de Québec a annoncé sur Facebook que les visites seraient suspendues dans les hôpitaux dès mercredi. Il s'agit d'une décision difficile, mais nous devons garder les yeux sur l'essentiel : la sécurité de nos équipes et de nos usagers, peut-on lire.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le premier ministre François Legault en conférence de presse.

68 éclosions actives

La région de la Capitale-Nationale fait face à deux nouvelles éclosions actives mardi. La moitié sont reliées au milieu de travail, 15 % en milieu d'hébergement, autant dans les restaurants, les bars, les cafés et les écoles. Un maigre 5 % touche les secteurs récréatifs comme les activités sportives ou les lieux de culte.

Une dizaine d'établissements scolaires sont d'ailleurs en éclosion. Le directeur de la santé publique en a profité pour interpeller les jeunes et les inviter à respecter les mesures sanitaires.

J’invite les gens à faire tout ce qu’ils peuvent faire pour être plus prudents en dehors de l’école, donc pas d’amis à la maison, à la pause, sur le terrain de l’école, après l’école, les soirs, la fin de semaine, s'il vous plaît, mettez vos masques.

Éviter les contacts

André Dontigny informe que les conjoints, qu'ils habitent ensemble ou non, peuvent continuer à se voir. Toutefois, il met en garde les citoyens qui n'ont pas de relations stables.

La question des relations qui ne sont pas des relations stables, on vous encourage à ne pas avoir ces relations-là pendant ces 28 jours, parce que ce sont des relations qui contribuent au phénomène de propagation.

Le nombre de nouveaux cas est plus stable dans la région de Chaudière-Appalaches. Le plus récent bilan fait état de 25 nouvelles infections. La région passera néanmoins elle aussi en alerte rouge dans la nuit de mercredi à jeudi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !