•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'aide aux commerçants arrive, promet Legault

Le premier ministre François Legault en point de presse en compagnie du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique, Horacio Arruda

Le premier ministre François Legault en point de presse en compagnie du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique, Horacio Arruda

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Radio-Canada

Au lendemain de l’annonce de la fermeture de nombreux commerces et lieux publics des zones rouges pour tenter d’endiguer la propagation communautaire de la COVID, le premier ministre Legault promet des mesures d’aide rapides pour les commerces et les entreprises qui devront fermer.

En point de presse mardi, en compagnie du directeur national de santé publique, Horacio Arruda, et de son ministre de la Santé, Christian Dubé, François Legault a expliqué que la situation est critique actuellement et que ces mesures sont absolument nécessaires, comme en font foi les statistiques de contagion et d’hospitalisation toujours à la hausse.

Se disant conscient que l’imposition de ces mesures qui touchent plus de cinq millions de Québécois a été reçue comme un coup de masse par plusieurs, dont les commerçants et les entrepreneurs, le premier ministre a promis des mesures d’aide qui seront annoncées très bientôt.

On va annoncer de l’aide pour les bars, les restaurants, les théâtres, toutes les places qu’on ferme pour un mois. C’est une question d’heures, maximum quelques jours.

François Legault, premier ministre du Québec

Questionné sur le fait que certains lieux publics comme les bibliothèques et les théâtres seront fermés à compter de jeudi, mais pas les arénas ou les centres commerciaux, François Legault a expliqué que le critère utilisé pour déterminer quels lieux devaient être fermés est lié à la durée des contacts que les gens ont dans ces endroits.

Les contacts prolongés entre les gens dans des lieux où ils sont nombreux étant la principale cause de contagion communautaire, le premier ministre a expliqué que les chances de contracter la COVID-19 étaient supérieures dans un restaurant, un bar ou une salle de théâtre, car on y côtoie des gens beaucoup plus longtemps que dans un commerce où on ne passe que quelques minutes en général.

Rappelons qu'en raison de la hausse soutenue du nombre de cas de COVID-19 ces dernières semaines au Québec, l'état d'alerte maximale (rouge) a été déclenché lundi dans les 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), dans la MRC de la Rivière-du-Nord, dans les Laurentides, Chaudière-Appalaches et la Capitale-Nationale, exception faite de Portneuf et de Charlevoix.

Nouvel appel aux jeunes

Conscient des sacrifices que son gouvernement demande à la population, le premier ministre Legault s'est une fois de plus adressé aux jeunes qui sont actuellement l'un des principaux vecteurs de la maladie.

La moitié des nouveaux cas vient des jeunes de moins de 30 ans.

François Legault, premier ministre du Québec

Malgré le fait que les jeunes soient en général moins affectés que leurs aînés par la maladie, le premier ministre leur a rappelé qu'ils n'en demeurent pas moins des sources de contagion pour les gens plus âgés ou les personnes vulnérables qui, elles, ont de plus fortes chances de se retrouver à l'hôpital ou pire d'en mourir.

Une bonne partie de la solution est entre vos mains et il y a des vies qui sont en danger. [...] S'il vous plaît, ceux qui écoutent, parlez à vos amis, aux autres jeunes. Essayez de les convaincre qu'on doit protéger les autres, a déclaré François Legault en s'adressant directement aux jeunes.

Les règles d'intervention de la police révélées mercredi

En ce qui a trait aux pouvoirs qui seront attribués aux autorités policières pour faire appliquer les nouvelles règles décrétées par Québec, notamment sur les rassemblements dans les espaces privés, François Legault a annoncé que son gouvernement fera le point sur la question mercredi.

Que ce soit les barrages routiers, que ça soit la surveillance dans les maisons, les actions qu'ils vont poser lors de manifestations s'il y a des gens qui n'ont pas leur masque, etc. Il y aura demain un point de presse sur tout ce qui concerne l'application des règles par les policiers, a expliqué le premier ministre.

Une fois de plus, le premier ministre a été très clair sur le fait qu'il n'était pas question d'autoriser les policiers à entrer dans les résidences privées pour veiller à l'application des règles sanitaires sans détenir au préalable un mandat.

Québec opte pour l'application de notification du fédéral

Après avoir misé pendant plusieurs mois sur le développement d'une application pour téléphone cellulaire de notification de contacts avec des personnes atteintes de la COVID-19, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a annoncé mardi que le Québec optera finalement pour l'application Alerte COVID développée par le gouvernement fédéral et utilisée partout au pays.

Les délais de développement d'une application par des firmes québécoises étaient incompatibles avec les besoins immédiats du gouvernement québécois pour un tel service qui avait déjà été développé par Ottawa, a expliqué le ministre.

Main qui tient un cellulaire affichant l'application Alerte COVID.

L'application Alerte COVID est disponible depuis le 31 juillet.

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Près de 800 nouveaux cas

Par ailleurs, Québec a fait état mardi de 799 nouveaux cas confirmés de COVID-19 ainsi que 2 nouveaux décès survenus au cours des dernières 24 heures. Ce à quoi s'ajoutent 5 décès enregistrés la semaine dernière.

Selon le dernier bilan publié par la santé publique, 247 personnes atteintes de la COVID-19 sont actuellement hospitalisées au Québec, soit 35 de plus que la veille. De ce nombre, 41 patients sont traités aux soins intensifs, soit 4 de plus que lundi.

Les cinq décès supplémentaires recensés dans le bilan d'aujourd'hui se sont quant à eux produits entre le 22 et le 27 septembre dernier, précisent les autorités sanitaires.

Les services de santé ont effectué 26 366 tests de dépistage dans la province au cours de la journée du 27 septembre pour un total de 2 309 387.

Ces 799 nouveaux cas (49 de plus que lundi) portent à 73 450 le nombre total de personnes infectées par le coronavirus au Québec depuis le début de la pandémie, qui a emporté jusqu'à maintenant 5833 personnes dans la province.

À l'exception des 896 nouveaux cas enregistrés le 26 septembre dernier, le bilan d'aujourd'hui est le plus élevé au Québec depuis les sept derniers jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !