•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : manque criant de toilettes à proximité des centres de dépistage

Des voitures forment des files d'attente.

Des files d'attente au seul centre de dépistage de la COVID-19 offrant un service au volant à Winnipeg se sont étirées pendant au moins quatre heures au cours des derniers jours.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le nombre de personnes désirant subir un test de dépistage de la COVID-19 à Winnipeg est en hausse. Les longues files d’attente pour se faire tester causent des problèmes à celles qui souhaitent avoir accès à des toilettes. 

Ces dernières semaines, l’attente dans les centres de dépistage peut durer jusqu’à quatre heures. Des gens attendent des heures dans leur véhicule à la clinique de service au volant, située rue Main, dans le quartier North End.

L'absence de toilettes publiques à proximité dérange des gens dans le quartier, qui affirment qu'il n’est pas rare de voir des personnes se soulager près de leur voiture, dans la rue et dans les ruelles.

Une femme porte un couvre-visage et se tient debout sur un trottoir.

Gladys Carson, une résidente du quartier North End, à Winnipeg, espère que la province installera des toilettes publiques près du centre de dépistage au volant, située rue Main.

Photo : Radio-Canada

Une résidente du quartier North End, à Winnipeg, qui vit à proximité du centre de dépistage, Gladys Carson, dit avoir été témoin à maintes reprises de ce genre d’incident. 

Personne ne souhaite que son terrain privé soit utilisé comme toilettes temporaires, affirme-t-elle.

Si ce centre de dépistage demeure opérationnel, des toilettes mobiles doivent être installées. Les gens ne devraient pas avoir à faire la file aussi longtemps sans avoir accès à des toilettes.

Gladys Carson, résidente du quartier North End

Jusqu’à présent, le manque d'installations sanitaires n'a pas attiré beaucoup d'attention, mais des personnes qui habitent à proximité de ces centres admettent que la situation est dérangeante et décourageante. Gladys Carson espère que la province installera des toilettes publiques prochainement. 

La capitale manitobaine compte, à l’heure actuelle, trois centres de dépistage de la COVID-19 en plus d’un centre de dépistage au volant, situé rue Main. Le ministre de la Santé, Cameron Friesen, a annoncé lundi qu'un centre de dépistage supplémentaire ouvrirait plus tard cette semaine à Winnipeg. 

Avec les informations d'Ian Froese

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !