•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baleines noires : la partie n’est pas gagnée

Une baleine et son veau dans l'océan.

Une baleine noire et son veau au large des côtes de la Georgie, aux États-Unis.

Photo : Clearwater Marine Aquarium / Twitter

Radio-Canada

Bien qu'aucune mortalité de baleine noire n'a été recensée dans les eaux canadiennes en 2020, leur sauvegarde n'est pas pour autant assurée, estime le directeur scientifique du Groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins (GREMM), Robert Michaud.

Une baleine noire a été observée en fin de semaine sur la Côte-Nord, dans le secteur de Grandes-Bergeronnes.

Malgré cela, Robert Michaud ne se réjouit pas trop vite.

Nos baleines noires, si on veut les garder, ça nous demande des efforts, des compromis, des concessions - ce que plusieurs pêcheurs ont dû faire depuis quelques années. Ce n’est pas toujours facile de faire des concessions, mais on pense que ça vaut la peine, indique Robert Michaud.

La conservation et la cohabitation avec les baleines, ce n’est pas un enjeu qui est près de disparaître.

Robert Michaud, directeur scientifique du GREMM

Il rappelle que des observateurs américains n'ont signalé qu'une dizaine de naissances l'hiver dernier. Il en faudrait une vingtaine ou une trentaine pour compenser la mortalité des dernières années.

L’espoir de la pandémie de COVID-19

Robert Michaud croit toutefois qu’il est possible de renverser la vapeur, en prenant réellement en main la lutte contre les changements climatiques.

On a collectivement déployé des efforts vraiment impressionnants pour lutter contre la pandémie. [...] Ça nous démontre [qu']au niveau de la planète, on est capables d’enclencher des changements spectaculaires et rapidement, affirme le directeur du GREMM.

D’après une entrevue de Bis Petitpas

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !