•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Certaines règles changent à bord du traversier Northumberland

Le traversier.

Dès le 1er octobre, les passagers ne pourront plus demeurer dans leur véhicule durant la traversée entre l'Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Radio-Canada

À partir du 1er octobre, certaines règles vont changer sur le traversier reliant l'Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Depuis le retour en service du traversier, le 15 mai dernier, la société gestionnaire, Northumberland Ferries, a pris de nombreuses mesures pour la sécurité des passagers face à la COVID 19, dont les suivantes :

  • réduction de 50% du nombre de passagers à bord;
  • port du masque obligatoire à bord;
  • possibilité pour les passagers de rester dans leur véhicule durant la traversée.

La dernière mesure était exceptionnelle et accordée par Transport Canada.

Cela nous a permis ainsi qu’à tous les opérateurs de traversier d'avoir plus de facilité à fournir des opportunités d'isolement pour nos passagers, explique un vice-président de Northumberland Ferries, Donald Cormier.

Cependant, dès le 1er octobre, les passagers ne pourront plus demeurer dans leur véhicule durant la traversée. Transports Canada lève l'exception.

La décision est appropriée et justifiée, selon Donald Cormier. C'est moins nécessaire, il y a beaucoup d'opportunités maintenant de maintenir la distance sur les navires. On est moins occupé, dit-il.

Des véhicules sortent du traversier.

De nombreux voyageurs préfèrent prendre le traversier qui réduit le trajet entre les deux provinces.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

La décision est logique pour certains, mais Incompréhensible pour d'autres. Rester dans son véhicule est le meilleur moyen d’éviter la COVID-19, estime un résident du Cap-Breton, Grant Haverstock.

Le port du masque demeure obligatoire pour tous les déplacements sur le traversier, mais les passagers pourront le retirer à certaines occasions.

Les passagers, une fois qu'ils sont assis, à moins qu'ils soient assis en groupe, peuvent enlever leurs masques, précise Donald Cormier.

Le traversier qui relie Wood Island et Pictou devrait demeurer en service jusqu'au courant du mois de décembre.

Avec les renseignements de Julien Lecacheur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !