•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba adopte l’application Alerte COVID d’Ottawa

L'application sera activée cette semaine, annonce le ministre de la Santé

Main qui tient un cellulaire affichant l'application Alerte COVID.

L'application Alerte COVID est disponible depuis le 31 juillet en Ontario.

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

L’application mobile de traçage des cas de COVID-19 développée par Ottawa sera activée au Manitoba cette semaine, annonce le ministre de la Santé Cameron Friesen.

L'application Alerte COVID de Santé Canada a été lancée en Ontario cet été. Depuis, seules trois autres provinces se sont jointes à l'initiative : Terre-Neuve-et-Labrador, la Saskatchewan et le Nouveau-Brunswick.

Lundi lors de conférence de presse bihebdomadaire de la province sur la COVID-19, le ministre a annoncé que la province fournirait plus de détails cette semaine.

Il est maintenant temps de télécharger l’application Alerte COVID. Vous pouvez le faire aujourd'hui, et plus tard cette semaine [la province] l'activera, déclare le ministre.

Cela ne remplace pas la recherche des contacts conventionnelle. Ce travail continuera à être au cœur de nos efforts, pour être en mesure de nous assurer que nous savons qui a la COVID-19 et qui est à risque, poursuit-il.

Alerte COVID n'utilise pas la géolocalisation pour suivre les déplacements des utilisateurs et n'aura pas accès au nom, à l'adresse, aux contacts téléphoniques ou aux informations de santé des usagers, selon le site Web du gouvernement du Canada.

À la place, des codes aléatoires sont échangés toutes les cinq minutes entre les téléphones mobiles via Bluetooth.

L'application estime la proximité des utilisateurs en fonction de la force des signaux Bluetooth qu'elle reçoit. Si quelqu'un est à moins de deux mètres d’un autre utilisateur de l’application pendant plus de 15 minutes lors d’une période de deux semaines, l'application enregistre le rapprochement comme une exposition potentielle.

Chaque usager reçoit un code de son fournisseur de soins de santé local qui ne peut être utilisé qu'une seule fois, si un utilisateur obtient un test positif à la COVID-19.

Chaque jour, l’application obtient une liste de codes aléatoires émis par les personnes qui ont signalé un diagnostic. Si l'application reconnaît des codes dans cette liste, elle indiquera à l’utilisateur qu’il a été exposé au virus.

Le téléchargement et l’utilisation de l'application sont volontaires. Cependant, le ministre de la Santé du Manitoba affirme qu’il faudrait qu’environ 60 % de la population de la province l’utilise pour qu’elle soit efficace.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !