•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Côte-Nord en zone jaune dès jeudi

Un médecin marche dans un corridor d'hôpital.

Toutes les régions du Québec passeront au niveau d'alerte supérieur jeudi.

Photo : Radio-Canada

Le gouvernement du Québec relève le niveau d’alerte de la Côte-Nord pour la faire passer dans la zone jaune, ou « préalerte » dès jeudi.

Le premier ministre, François Legault, en a fait l'annonce lors d’un point de presse lundi en fin d'après-midi. Toutes les régions du Québec changeront de niveau d’alerte dès jeudi.

Le niveau préalerte implique le resserrement des mesures sanitaires de base, une augmentation du nombre d’inspections par les policiers dans les commerces et un dépistage plus ciblé.

Trois mesures impliquées dans le niveau préalerte, soit les mesures de base renforcées, les inspections plus nombreuses et un plus grand contrôle de l'achalandage.

Le palier « préalerte » implique également une augmentation des interventions policières.

Photo : Radio-Canada

La Côte-Nord n’enregistre aucun nouveau cas de COVID-19 depuis vendredi. La direction régionale de la santé publique a aussi rapporté six nouvelles guérisons lundi.

Il n’y a plus que quatre cas actifs sur la Côte-Nord sur les 150 cas répertoriés depuis le début de la pandémie.

François Legault martelé le message que tous les Québécois doivent maintenant être plus attentifs et restreindre les contacts sociaux. On ne fait pas ça pour le plaisir, a déclaré le premier ministre Legault pendant la conférence de presse de lundi. S’il vous plaît, respectez les consignes, pas pour moi, pas pour vous, pour les autres, a-t-il ajouté.

Au Québec, les autorités sanitaires enregistraient 750 nouveaux cas lundi ainsi qu’un décès survenu à un moment inconnu.

Un mal nécessaire, selon le maire de Baie-Comeau

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, accueille le changement de niveau d’alerte dans la région avec philosophie.

Il faut comprendre que c’est un message qui est lancé par le premier ministre comme quoi il ne faut pas baisser la garde et s’assurer de respecter les mesures de distanciation sociale.

Yves Montigny, maire de Baie-Comeau

Selon lui, il aurait été risqué que la Côte-Nord soit la seule région à rester dans la zone verte.

Je ne souhaiterais pas qu’il y ait un afflux important de citoyens qui viennent d’ailleurs séjourner dans une région verte. On vivait cette question-là lors de la première vague. On ne veut pas revenir là, indique-t-il.

De leurs côtés, le maire et des conseillers de la Ville de Sept-Îles ont émis des inquiétudes quant au non-respect des mesures sanitaires et du discours anti-scientifique qui circule sur les réseaux sociaux.

On a le droit de penser autrement, c'est ce qui est merveilleux au Québec. [...] Mais être libre, c'est être responsable.

Réjean Porlier, maire de Sept-Îles

Moi je décode que [le gouvernement] pourrait refaire [le confinement], mais il ne souhaite pas aller là. De penser que, parce qu'on pense que tout est inventé, les choses n'arriveront pas, ça ne marche pas comme ça, a affirmé Réjean Porlier lors de la séance du conseil municipal, lundi soir.

Par ailleurs, le maire indique que l'ouverture du complexe aquatique prévue le 5 octobre est l'une des premières choses qui vont tomber si le nombre de cas de COVID-19 augmente sur le territoire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !