•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Restrictions au Québec : inquiétudes économiques, colère dans la restauration

Les restaurateurs estiment que la décision du gouvernement entraînera la perte de milliers d’emplois.

Des chaises renversées sur des tables dans un restaurant fermé.

Une salle de restaurant fermée : une scène qu'on reverra dès jeudi dans les régions passées en alerte rouge.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) s'inquiète de l'« impact dévastateur » des nouvelles restrictions sanitaires au Québec annoncées lundi par le premier ministre François Legault, tandis que les restaurateurs estiment qu'il s'agit d'un « ultime coup dur » pour eux.

La Chambre de commerce reconnaît la nécessité de ces décisions, mais elle demeure inquiète, même en prenant en considération que l’intention du gouvernement est de limiter ces nouvelles mesures à 28 jours.

Cette demande est très lourde de conséquences, estime Michel Leblanc, président de la CCMM.

Selon le communiqué de la CCMM, ces mesures doivent absolument s’accompagner d’un dispositif d’aide financière additionnelle pour tous les commerces touchés.

La CCMM demande au ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, de considérer l’élimination de tous leurs coûts fixes publics, de leur accorder un crédit d’impôt remboursable pour leurs taxes foncières et de faire en sorte qu’ils aient un accès immédiat au programme d’aide au loyer, sans exiger un appui des propriétaires.

Par ailleurs, la Chambre de commerce demande au gouvernement d’améliorer la divulgation des données sur cette nouvelle éclosion.

Nous devrions savoir où ont lieu les contaminations et dans quelle mesure les lieux d’emploi sont sécuritaires, lit-on dans le communiqué.

Sous le choc

L’Association Restauration Québec (ARQ) affirme que les restaurateurs sont […] sous le choc, soulignant que, pas plus tard que la semaine dernière, M. Legault affirmait que le problème n'était pas dans les bars, ni dans les restaurants, ni dans les rassemblements extérieurs. […] Le problème est dans les maisons.

Les restaurateurs comprennent mal cette décision, estimant qu’ils offrent un environnement sécuritaire, contrôlé et encadré par des normes sanitaires élevées.

L’ARQ affirme que la restauration est l’une des industries les plus touchées par la pandémie […]. Pour les sept premiers mois de l’année 2020, les ventes totales des restaurants du Québec ont chuté de plus de 30 %.

L’association réclame du gouvernement une série de mesures d’aide comme la suspension par décret du versement des loyers commerciaux et l’interdiction d’expulser un locataire pour non-paiement de loyer.

Les restaurateurs demandent également un congé de versement de la TPS et de la TVQ à remettre le 30 septembre et la mise sur pied d’un programme de compensation pour la perte de stocks périssables.

Coup dur

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Déception dans les restaurants

Restaurants Canada, qui regroupe 6000 membres au Québec, se dit en désaccord avec la décision du gouvernement de fermer de nouveau les salles à manger des restaurants.

L’organisation estime qu’il s’agit d’un ultime coup dur pour une industrie qui a dépensé des sommes colossales pour s’adapter aux mesures de distanciation sociales et assurer la sécurité de ses employés et clients.

Les restaurants du Québec n’ont pas été une source importante de transmission du virus, argue Restaurants Canada dans son communiqué.

Nous espérons un programme de soutien gouvernemental dans les meilleurs délais, mais le vrai soutien serait de ne pas refermer les salles à manger.

Extrait du communiqué de Restaurants Canada

Cette association de restaurateurs estime que la décision du gouvernement entraînera des milliers de pertes d’emploi.

Dans notre plus récent sondage, 40 % des restaurants disaient ne pas pouvoir survivre plus de trois mois dans la situation actuelle, jumelée à la fermeture des terrasses et l’arrivée de l’hiver, avance Restaurants Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !