•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 267 nouvelles infections et 3 décès de plus depuis vendredi en C.-B.

Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la province

Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique

Photo : Radio-Canada

La Colombie-Britannique recense 267 nouvelles infections à la COVID-19 et 3 nouveaux décès dus à la maladie au cours des trois derniers jours.

La province continue de voir le nombre de cas actifs grimper pour s'établir à 1302. Depuis le début de pandémie, 233 personnes ont succombé à la maladie, et 8908 personnes en ont été infectées.

C'est ce qu'a annoncé la médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, lors d'un point de presse sur l'évolution de l'épidémie dans la province.

Actuellement, 69 personnes sont à l'hôpital, dont 22 aux soins intensifs.

Il y a 16 éclosions dans des centres de soins de longue durée et des centres hospitaliers, dont 3 dans des centres de soins de longue durée.

La province compte également une nouvelle éclosion au sein de la communauté. Cinq cas ont été recensés à l'église Calvary Chapel, dans la Régie de santé de l'intérieur.

Bonnie Henry a une fois de plus invité la population à réduire ses interactions sociales.

Vous pouvez changer les choses en prenant les bonnes décisions [...] Ce n’est pas toujours facile de dire non à un ami ou à un membre de sa famille, mais il faut bien être conscient des risques que vous courez quand vous décidez de vous rassembler, a-t-elle dit à son intention.

À l’approche de l’Action de grâce, la médecin hygiéniste a expliqué que la grande majorité des cas de COVID-19 se sont déclarés à la suite de rassemblements ou d’interactions sociales. Elle encourage la population à célébrer l’événement de manière responsable, en petit comité ou virtuellement.

Alors que le recensement des cas de COVID-19 dans les établissements scolaires augmente, Bonnie Henry a tenu à rappeler la différence entre les cas exposés à la maladie dans un contexte de socialisation et les éclosions.

Une éclosion est déclarée si au moins un cas positif repéré à l’école a été confirmé. « Si on a été exposé au virus, cela ne veut pas dire qu'on va être malade », dit-elle. Si c’est le cas, les parents d’élèves seront informés par les autorités de la santé publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !