•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les libéraux promettent de suspendre la taxe de vente provinciale pendant un an

Gros plan sur Andrew Wilkinson avec derrière, en flou, des drapeaux de la Colombie-Britannique.

Le chef du parti libéral, Andrew Wilkinson, veut suspendre la taxe de vente provinciale pour stimuler l'économie de la Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Mike Mcarthur

Radio-Canada

S’il remporte les élections du 24 octobre prochain, le Parti libéral de la Colombie-Britannique promet d'éliminer la taxe de vente provinciale (TVP) pendant une année, puis de la ramener à 3 %.

De passage à Richmond, le chef du Parti libéral, Andrew Wilkinson a déclaré que cette réduction d’impôt serait bénéfique pour tous en Colombie-Britannique.

Nous devons aider les gens à retrouver un travail et cela va leur donner de l’élan dans leur démarche, affirme Andrew Wilkinson. Il souhaite par la suite réintégrer la taxe, mais à un taux de 3 %, comparativement à 7 % actuellement, jusqu’à ce que l’économie se remette de la pandémie .

En raison de la pandémie mondiale, la province prévoit cette année un déficit budgétaire de 12,8 milliards de dollars et une baisse du PIB de 6,7 %.

En mai dernier, le chef du Parti libéral a fait pression sur le gouvernement pour suspendre la TVP, mais également la taxe de santé des employeurs afin de stimuler l’économie affaiblie durant la COVID-19.

Selon Andrew Wilkinson, cette suppression temporaire de la taxe de vente provinciale permettrait aux gens de sortir et de faire les choses qu’ils aiment.

Interrogé sur ce sujet en conférence de presse, le chef du NPD, John Horgan, ne s’est pas montré favorable à cette idée.

S'il [Andrew Wilkinson] veut retirer de l'argent du budget, j'espère qu'il dira à la population britanno-colombienne quels services il cessera de fournir, a déclaré John Horgan.

Andrew Wilkinson dit que les dépenses consacrées à la santé ou à l’éducation ne seraient pas touchées par la perte de revenus, tout en précisant que son parti n'avait pas encore fait le calcul complet du coût de sa promesse. « Nous sommes en pleine crise économique. Il est plus urgent [pour les gens] de retourner au travail que de s'inquiéter des détails », dit-il.

Selon la province, la taxe de vente provinciale a rapporté 7,6 milliards de dollars dans le dernier exercice financier.

Du côté du Parti vert, la chef, Sonia Furstenau a déclaré par voie de communiqué que cette promesse de campagne montre un manque d’imagination étonnant de la part du Parti libéral. Cette mesure économique de la vieille école n’est pas ce dont la Colombie-Britannique a besoin pour se relever, affirme-t-elle.

Avec les informations de Justin McElroy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !