•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections 2020 : Vancouver, un espoir pour le NPD

La circonscription de Vancouver-False Creek est dans la mire du NPD.

Tours à logements dans la partie est du centre-ville de Vancouver dont une en construction.

La circonscription de Vancouver-False Creek est en constante évolution.

Photo : Radio-Canada / Benoit Ferradini

S’il existe plusieurs bastions néo-démocrates et un bastion libéral dans la ville de Vancouver, certaines circonscriptions pourraient basculer le soir des élections du 24 octobre. Le Nouveau Parti démocratique (NPD) mise entre autres sur la circonscription de Vancouver-False Creek.

Sur la scène provinciale, la ville de Vancouver est formée de 11 circonscriptions. Huit d’entre elles sont détenues par le NPD, et trois, par le Parti libéral.

Le NPD n’est pas menacé dans ses bastions comme Vancouver-Mount Pleasant, Vancouver-Hastings, Vancouver-Kensington, Vancouver-Kingsway et Vancouver-West End. Le Parti libéral peut aussi compter sur une victoire dans Vancouver-Quilchena, la circonscription de son chef, Andrew Wilkinson, qui n’a jamais élu de candidat NPD.

Vancouver-False Creek : le NPD compte sur une victoire

En 2017, le NPD a failli remporter la course dans Vancouver-False Creek, une circonscription qui a toujours été libérale depuis sa formation, en 2009.

La candidate NPD Morgane Oger n’avait perdu que par 415 voix au profit de l’ancien maire de Vancouver, Sam Sullivan. Elle aurait voulu s’y représenter, mais le NPD a plutôt choisi Brenda Bailey, la directrice de DigiBC à l’investiture. 

Morgane Oger devant la marina Burrard avec, en fond, le quartier Yaletown.

L'ex-candidate NPD Morgane Oger a espoir que son parti gagnera dans Vancouver-False Creek.

Photo : Radio-Canada / Julie Landry

Selon Morgane Oger, la victoire du NPD se joue sur les points chauds de l’actualité. 

« Ça comprend le problème de manque de logements pour les sans-abri, le coût du logement dans la région, bien sûr, la crise de la COVID-19. c'est une influence énorme sur ce qui est en train de se passer, et la crise des opioïdes », constate celle qui continue de militer pour le NPD.

Et sur le terrain, Morgane Oger sent que la façon de gérer la pandémie du gouvernement Horgan lui apporte de nouveaux appuis.

J'ai l'impression que le support du NPD grandit de jour en jour, que ça se voit et que c'est des gens qui ont voté dans une autre direction la dernière fois.

Morgane Oger, ex-candidate NPD dans Vancouver-False Creek

Mais Sam Sullivan est un adversaire féroce. Que ce soit au municipal ou aux deux dernières élections provinciales, il n'a jamais perdu d'élections.

Sam Sullivan devant les drapeaux de la Colombie-Britannique

Sam Sullivan tente de se faire élire pour une troisième fois dans Vancouver-False Creek où il habite depuis 17 ans.

Photo : Chad Hipolito/La Presse canadienne

Depuis le mois de mai, il organise régulièrement des rencontres Zoom avec ses électeurs sur la sécurité dans les quartiers de sa circonscription. Sa priorité est d’assurer la sécurité tout en assurant la prospérité des quartiers.

Autre circonscription à surveiller : Vancouver-Fraserview

La circonscription de Vancouver-Fraserview vote autant libéral que NPD. Le néo-démocrate George Chow avait battu la libérale Susan Anton par moins de 1000 voix en 2017.  M. Chow tente de garder son siège et il fera face au libéral David Grewal, un homme d’affaires qui avait presque réussi à se faire élire comme conseiller municipal de Vancouver. 

Fait à noter, cette circonscription a toujours voté du côté du parti au pouvoir depuis sa formation en 1991.

Bannière du dossier réunissant la couverture électorale.

La circonscription Vancouver-Langara, elle, a toujours été libérale depuis sa formation en 1991. Le député sortant, Michael Lee, s’y représente, mais le NPD espère y faire un gain avec la candidature de l’environnementaliste Tessica Truong. 

En terminant, on ne peut pas dire que les circonscriptions de Vancouver-Fairview et de Vancouver-Point Grey soient des bastions NPD, mais les ministres sortants vedettes George Heyman et David Eby s’y représentent et leur position ne sont pas considérées comme étant à risques pour le NPD, selon de nombreux observateurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !