•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

39 cas et 20e mort de la COVID-19 au Manitoba

Le Manitoba connaît une deuxième vague selon le médecin hygiéniste en chef

Deux hommes sont assis à une table, avec une bonne distance entre eux.

Le ministre de la Santé, Cameron Friesen, et le médecin hygiéniste en chef, Brent Roussin, lors d'une conférence de presse portant sur la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / David Lipnowski

Les autorités sanitaires du Manitoba annoncent qu’un septuagénaire a succombé à la COVID-19, et que 39 nouveaux cas de la maladie ont été décelés.

La personne décédée était hospitalisée, mais ne se trouvait pas aux soins intensifs. Elle est originaire de la région sanitaire de Prairie Mountain.

Le taux de positivité des tests de COVID-19 sur cinq jours est de 2,2 % et 1919 personnes ont contracté le virus au Manitoba.

L’origine de la transmission du virus est inconnue dans environ 19 % des cas de COVID-19 dans la province, selon le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin.

Voici les faits saillants pour lundi :

  • Nombre de cas actifs aujourd’hui : 618

  • Personnes guéries à ce jour : 1281

  • Personnes à l’hôpital : 13, dont 7 aux soins intensifs

  • Le nombre de décès attribuables à la COVID-19 est maintenant de 20.

La répartition des nouveaux cas de COVID-19 par région sanitaire est la suivante :

  • Winnipeg : 22
  • Santé Sud : 3
  • Entre-les-Lacs et de l’Est : 7
  • Nord : 7

Depuis le début de la pandémie, 180 750 tests de dépistage de la COVID-19 ont été effectués au Manitoba, dont 2647 vendredi, 2196 samedi et 1596 dimanche.

Code orange à Winnipeg

Lundi, la ville de Winnipeg et 17 municipalités environnantes passent sous le code orange, pour prudence, dans le système d’intervention en cas de pandémie de la province.

Le port du masque est désormais obligatoire dans les lieux publics intérieurs et les rassemblements à l'intérieur et à l'extérieur sont limités à 10 personnes.

Le Dr Roussin indique que la règle concernant les masques s’applique à toute personne de 5 ans et plus.

De plus, il note que c’est la première fois que la province cible des rassemblements privés. Bien que les rassemblements soient limités à 10 personnes dans les résidences privées, cela n’inclut pas les membres du ménage où se déroule le rassemblement.

Par exemple, dit-il, une famille de six personnes pourrait recevoir 10 personnes comme invités. Cependant, ajoute le médecin, la Santé publique recommande aux Manitobains de limiter le plus possible les contacts avec des personnes qui ne sont pas membres de leurs ménages.

Le Dr Roussin reconnaît que la restriction des rassemblements à 10 personnes est susceptible de poser des problèmes pour les mariages et les enterrements. Il note que les jeunes de 20 à 29 ans, parmi lesquels le virus se propage rapidement en ce moment dans la province, se rendent à des mariages et à des enterrements et que les rassemblements posent un grand risque de transmission du virus.

Il dit ne pas être au courant de cas de transmission de la COVID-19 pendant un mariage au Manitoba, et que des cas de transmission sont survenus lors d’enterrements.

Le médecin hygiéniste en chef rappelle que dans le cadre des nouvelles restrictions, les clients de bars et de restaurants doivent porter un masque, à moins qu’ils soient assis à une table en train de boire ou de manger.

La Santé publique et le Manitoba continuent leurs consultations avec l’industrie [...] sur des mesures supplémentaires qui pourraient être prises pour limiter le risque de transmission, dit-il.

Ces consultations se penchent sur des défis, dont le fait que les clients respectent moins la distanciation physique en fin de soirée, et que la musique forte qui joue dans un bar peut pousser les gens à parler plus fort, projetant ainsi plus de gouttelettes susceptibles de transmettre le virus.

La deuxième vague est arrivée

En répondant à une question d’un journaliste qui voulait savoir si le Manitoba connaît sa deuxième vague de COVID-19, le Dr Brent Roussin a indiqué que si l’on regarde la courbe d’infections du Manitoba, vous voyez deux vagues distinctes qui se comportent différemment.

Nous avons vu une cohorte beaucoup plus jeune être touchée par cette vague. Nous voyons des taux d’admission [à l’hôpital] beaucoup plus bas lors de cette vague, dit-il. Je crois que c’est approprié d’utiliser ce terme [deuxième vague].

Le Manitoba s’équipe pour cette deuxième vague

Le ministre de la Santé provincial, Cameron Friesen, indique que le premier site de tests de dépistage privé de la province devrait ouvrir au courant de la semaine.

Il ajoute que cette décision est le résultat d’une étude en profondeur de la capacité du Manitoba à réagir à la pandémie, notamment en matière de tests de dépistage.

Par ailleurs, l’application mobile de traçage des cas de COVID-19 développée par Ottawa sera activée au Manitoba cette semaine, indique Cameron Friesen.

C’est maintenant le temps de télécharger l’application, et plus tard cette semaine, nous allons l’activer, affirme le ministre.

Trois expositions possibles

Les autorités sanitaires annoncent trois expositions possibles au nouveau coronavirus, dont une est survenue dans une école. Une personne atteinte du virus a fréquenté l’école St. Maurice School, à Winnipeg, les 17 et 18 septembre.

Selon l’enquête de la santé publique, ce cas n’est pas lié au premier cas signalé à l’école. L'infection n’a pas été contractée à l’école et le risque d’exposition est faible.

Les deux autres expositions possibles sont au :

  • Denny's situé au 4100 avenue Portage, à Winnipeg, le 18 septembre, de 11 h à 15 h et le 20 septembre, de 7 h à 13 h 30.

  • XXI Lounge situé au 1011 chemin Pembina, à Winnipeg, le 18 et le 19 septembre, de 22 h à 2 h.

Le point sur des éclosions

Le Dr Roussin a mis à jour le nombre de personnes atteintes par le virus dans certaines éclosions dans des foyers de soins de longue durée :

  • Heritage Lodge à Winnipeg, 5 résidents

  • Parkview Place à Winnipeg, 10 résidents, dont un est décédé, et deux employés

  • Bethesda Place à Steinbach, 8 résidents, dont quatre sont morts, et dix employés.

Par ailleurs, l’éclosion liée à l’école John Pritchard compte maintenant 33 cas.

Le Dr Brent Roussin a aussi confirmé que sept cas dans le nord du Manitoba sont situés dans une Première Nation. Il s’agit de contacts étroits. Il note que certains ont fait valoir leurs inquiétudes concernant le temps qu’il a fallu pour que les cas soient annoncés.

Cependant, il assure que la Santé publique a immédiatement informé les contacts des personnes infectées lorsqu’il y a eu des cas positifs.

Le retard était plutôt dû au fait que la province a utilisé des tests de dépistage rapides , et qu’il fallait confirmer les résultats dans le laboratoire provincial avant que les cas soient annoncés.

Le médecin hygiéniste en chef reconnaît qu’il est préoccupant que le virus soit présent dans des communautés isolées dotées d’une piètre infrastructure médicale.

En fin de journée lundi, l’organisme qui représente les Premières Nations du nord du Manitoba, Manitoba Keewatinowi Okimakanak (MKO), a publié un communiqué indiquant qu’il y avait des cas de COVID-19 dans deux communautés. Il s’agit de la Nation crie de Tataskweyak et de la Première Nation de York Factory.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !