•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les babouins mâles qui ont des amies femelles vivent plus longtemps

Le compagnonnage augmenterait la longévité des singes jusqu’à deux ans.

Un mâle et une femelle babouins s'épouillent dans le parc national d’Amboseli au Kenya.

Un mâle et une femelle babouins s'épouillent dans le parc national d’Amboseli, au Kenya.

Photo : Université Duke/Susan Alberts

Radio-Canada

Des liens étroits avec le sexe opposé peuvent avoir des avantages non romantiques pour les babouins, ont découvert des biologistes américains. Explications.

Les avantages de l’amitié chez les humains sont bien connus, et ils ne se limitent pas à notre santé mentale. Plusieurs travaux ont montré que les humains qui ont des liens sociaux forts avec les autres vivent plus longtemps et en meilleure santé.

La biologiste Susan Alberts et ses collègues de l’Université Duke ont montré que cette réalité s’applique aussi aux babouins sauvages en Afrique. Leurs travaux (Nouvelle fenêtre) (en anglais) montrent que les babouins mâles qui développent des amitiés (non sexuelles) avec des femelles vivent beaucoup plus longtemps que leurs congénères qui n’ont pas ces liens sociaux.

Il a été établi il y a quelques années que la compagnie est bénéfique pour la santé et la longévité des babouins femelles. Mais il est plus difficile de le déterminer pour les mâles.

En raison de la structure sociale de l’espèce, les mâles sont beaucoup plus difficiles à étudier à long terme que les femelles. Ces dernières restent avec leur groupe de naissance toute leur vie, et sont donc plus faciles à suivre et à observer.

Les mâles, en revanche, changent de clan lorsqu’ils deviennent adultes, et parfois même par la suite.

C'est pour cette raison qu'il est plus difficile de les suivre tout au long de leur vie.

Babouins 101

  • Il en existe cinq sous-espèces de babouins en Afrique;
  • Les babouins mâles pèsent environ de 14 kg à 40 kg, selon la sous-espèce;
  • Les femelles font à peu près la moitié de la taille des mâles;
  • Ils ont un museau semblable à celui du chien;
  • Ils se déplacent essentiellement à quatre pattes;
  • Ils vivent en groupe composé à la fois de mâles, dont plusieurs dominants, et de femelles accompagnées de leurs jeunes;
  • Leur organisation sociale est fondée sur un réseau de dominances qui prend en compte des facteurs très divers : force physique, sexualité, amitiés individuelles et sociabilité.

La force de l'amitié

L’amitié platonique entre babouins de sexes opposés est courante, estiment les scientifiques.

Les babouins mâles forment souvent des liens d’amitié non sexuels avec les femelles et les protègent, ainsi que leur progéniture, des agressions au sein du groupe, mais aussi face aux prédateurs, dont les léopards. Les avantages pour les femelles sont évidents, explique Susan Alberts dans un communiqué publié par l’université.

Les bénéfices de ce type de relation restaient à établir. Pour mieux les cerner, l’équipe de la Pre Alberts a analysé les données recueillies pendant plusieurs années auprès de plus de 500 babouins vivant dans le parc national d’Amboseli, bien connu au Kenya pour ses paysages de savane avec le Kilimandjaro en toile de fond.

Leurs résultats montrent que le risque de mortalité des mâles qui ont de faibles liens avec des femelles est supérieur de 28 % à celui des mâles qui ont des liens forts.

C’est une très grande différence qui peut se traduire par plusieurs années de vie pour un mâle.

Susan Alberts

De l’importance de l’épouillage

L’amitié chez les babouins se mesure par le temps qu’ils passent à se toiletter l’un et l’autre. Les mâles ne se font pas la toilette entre eux.

La Pre Alberts pense que le toilettage joue un grand rôle dans la durée de vie.

Le toilettage permet d’éliminer les tiques et d’autres parasites qui peuvent entraîner des maladies transmissibles et des infections sanguines. Les babouins mâles qui ne sont pas toilettés par les femelles sont manifestement plus sales et hébergent donc probablement plus de parasites dans leur fourrure, explique la biologiste.

Si le toilettage est un comportement important, il permet aussi de se détendre en compagnie de l’autre. Cet avantage secondaire pourrait avoir des effets antistress importants.

Susan Alberts

Une vie difficile

La vie des mâles dans un groupe de babouins est très stressante. Ils parviennent à obtenir un statut social dans leur groupe par la violence, et doivent ensuite défendre cette position avec vigueur.

La Pre Alberts pense que les toilettages antistress ont un impact majeur sur leur longévité, elle admet qu’il reste difficile d’en obtenir des preuves solides.

Le toilettage présente des avantages en termes d’hygiène […] et probablement ce que l’on pourrait appeler des avantages psychosociaux — une réduction du stress. Il n’est pas entièrement surprenant que ce type de compagnonnage conduise à une vie plus longue et sans doute plus saine chez les babouins.

Susan Alberts

Des résultats similaires ont été obtenus chez d’autres espèces de primates, chez les chevaux et certains mammifères marins, comme les dauphins et les orques.

Le tableau qui se dégage est assez cohérent : chez la plupart des animaux sociaux étudiés jusqu’à présent, mais pas tous, les liens sociaux semblent favoriser la survie. Cela suggère que l’importance des liens sociaux est quelque chose d’inscrit dans notre histoire évolutive, conclut la Pre Alberts.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !