•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

7 nouveaux cas de COVID-19 s’ajoutent d’un coup au bilan régional

Gros plan sur une molécule du coronavirus tenue dans la main d'un infirmier.

Le Québec se prépare à affronter une deuxième vague virale.

Photo : afp via getty images / NICOLAS ASFOURI

Radio-Canada

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean enregistre la plus forte hausse quotidienne du nombre de cas de coronavirus depuis les dernières semaines, soit sept personnes de plus. Des premiers cas ont été rapportés au Cégep de Chicoutimi et au Collège d'Alma alors qu’un troisième cas s’est ajouté au Cégep de Jonquière.

Le dernier bilan publié sur le site Internet du gouvernement du Québec fait état de sept personnes de plus déclarées positives à la COVID-19 pour un total de 417 depuis le début de la pandémie.

Un étudiant en pilotage du Centre québécois de formation aéronautique du Cégep de Chicoutimi a été déclaré positif à la COVID-19. Il s’est soumis au test de dépistage après avoir fréquenté des gens atteints de la maladie. En isolement depuis jeudi, la personne a obtenu le résultat dimanche.

Trois de ses collègues de classe, dont les résultats de tests sont négatifs, se retrouvent également en isolement jusqu’au 5 octobre à la demande de la direction du Cégep de Chicoutimi.

On a discuté avec les gens de la santé publique. On a expliqué qu’elles ont été les actions et les allées et venues de l’étudiant en question. La santé publique a jugé qu’il n’était pas nécessaire que des membres du personnel soient mis en isolement ou qu’ils aient à passer un test.

Éric Émond, directeur des affaires corporatives et des communications du Cégep de Chicoutimi

Un étudiant en Techniques policières du Collège d’Alma a obtenu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19. La personne qui est en isolement n'a pas été en contact avec d’autres étudiants. Le collège indique que les symptômes sont apparus au début de la semaine de lecture. L’étudiant, qui se trouvait à l'extérieur de la région, aurait contracté le virus d’une personne asymptomatique.

L’étudiante atteinte qui fréquente le Cégep de Jonquière se retrouve, elle aussi, en isolement. Contrairement aux deux premiers cas, elle n’étudie pas en Art et technologie des médias (ATM).

Le milieu scolaire regroupe pour l’instant les principales sources d’éclosion. Lundi, le Centre de services scolaires de La Jonquière a fait état d'un huitième cas déclaré à l'École polyvalente Arvida.

Selon le bilan du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS), trois des sept cas relevés depuis dimanche proviennent du secteur de Jonquière. Les réseaux locaux de services (RLS) de Chicoutimi, La Baie, Domaine-du-Roy et Lac-Saint-Jean comptent tous un cas supplémentaire.

Pour ce qui est des personnes rétablies, la région en compte 362 depuis le début de la pandémie.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean se situe toujours en zone verte, selon les différents niveaux d'alerte du gouvernement du Québec. Le premier ministre, François Legault, tiendra une conférence de presse à 17 h 30 lundi aux côtés du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

Au Québec, 750 nouveaux cas se sont ajoutés au cours des dernières 24 heures.

Néron et Asselin veulent rester en zone verte

Alors que les régions de Montréal et de Québec sont sur le point de passer de la zone orange à la zone rouge, la mairesse de Saguenay, Josée Néron, et le maire d’Alma, Marc Asselin, insistent sur l'importance de demeurer en zone verte.

Les deux élus s’entendent pour dire que la population à une responsabilité pour limiter la propagation de la COVID-19.

Un demi-confinement ou quoi que ce soit aurait un impact très négatif au niveau de nos restaurants, de nos petits commerces, de la culture. D’ailleurs, ce sont trois secteurs au niveau de nos activités économiques et culturelles sur lesquels on a vraiment un regard plus sensible. La balle est dans notre camp comme population. À nous de faire la différence parce que, on s’entend, cet hiver, on veut rester vert, a mentionné la mairesse Néron.

Son homologue jeannois se montre optimiste.

Je pense qu’on est capable de maintenir la couleur verte. Mais bien entendu, on suivra les directives selon les contaminations. On est quand même toujours dans de bons résultats. Il faut que la population soit fière de ça. Et surtout qu’elle constate qu’il faut garder la discipline.

Marc Asselin, maire d'Alma

Selon le guide du ministère de la Santé et des Services sociaux, au moins 16 cas par semaine et des hospitalisations sont requis pour qu'une région passe de la zone verte à jaune (préalerte), selon le système de paliers d’alerte implanté par le gouvernement du Québec.

La semaine dernière, la région a comptabilisé 24 cas, mais aucune hospitalisation.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !