•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pas de plus vers la reconnaissance de l'île d'Anticosti à l'UNESCO

Un chevreuil dans un champ sur l'île d'Anticosti.

Une réserve de biodiversité sera créée sur Anticosti.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

Québec attribue 1,2 million de dollars à la Municipalité de L’Île-d’Anticosti pour lui permettre d'avancer sa candidature au patrimoine mondial de l’UNESCO, notamment grâce à la création d'une réserve de biodiversité.

De cette somme, 800 000 $ seront consacrés à la création d’une réserve de biodiversité sur Anticosti.

Il s'agit d'un statut particulier qui protégera le secteur de certaines activités, dont l'exploration pétrolière, tout en continuant de permettre d'autres activités, comme la chasse.

C’est extraordinaire parce que ça protège maintenant environ 28 % de l’île au complet et ça crée des emplois.

John Pineault, maire de la Municipalité de L’Île-d’Anticosti.

On sait que le bien qu’on veut protéger, qui sont les fossiles ici, à Anticosti, le registre fossilifère, c’est surtout dans les falaises. Cette nouvelle zone, ce qu’elle vient protéger, ce sont toutes ces falaises-là, plus le récif à l’extérieur, explique le maire de la municipalité, John Pineault.

Québec attribue une somme de 1,2 M$ à la Municipalité de L’Île-d’Anticosti, pour permettre à l'archipel de faire un pas de plus vers sa reconnaissance au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Québec attribue une somme de 1,2 M$ à la Municipalité de L’Île-d’Anticosti pour permettre à l'archipel de faire un pas de plus vers sa reconnaissance au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Sur l'investissement de Québec, 400 000 $ seront aussi consacrés à la finalisation du dossier de candidature d'Anticosti au Patrimoine mondial de l'UNESCO.

Ce soutien nous permet de compléter l’élaboration d’un dossier de grand calibre qui nous rapprochera de cette possible reconnaissance internationale, souligne le maire.

La Municipalité travaille depuis 2016 pour que l’île rejoigne la très sélecte liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

La création de nouvelles aires protégées sur Anticosti était nécessaire pour que sa candidature soit éligible.

Cet investissement de Québec permet donc à l'archipel de se rapprocher de la conclusion de ce dossier de 1000 pages, qui aura coûté au total entre 1 et 2 millions à produire, selon les estimations de la Municipalité.

La Municipalité déposera son dossier le 21 octobre pour obtenir des commentaires préliminaires avant de le déposer pour de bon en février 2021.

Avec les informations de Nicolas Lachapelle

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !