•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après Labeaume, des entreprises mettent fin à leurs publicités à CHOI Radio X

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
566cadc87826464b9279eb9c1826daee

Le maire de Québec, Régis Labeaume, en conférence de presse (31 août 2020)

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Félix Morrissette-Beaulieu

Près d'une dizaine d'entreprises abandonnent leurs publicités sur les ondes de CHOI Radio X, quelques heures après que l’administration Labeaume eut confirmé qu'elle n'achèterait plus de placements publicitaires à la radio de Québec puisqu'elle mettait en danger le « bien-être » des citoyens et la « santé publique ».

Lundi après-midi, l'entreprise IA Groupe financier a annoncé qu'elle mettait immédiatement un terme à ses placements publicitaires sur les ondes de la station CHOI Radio X.

Les événements récents nous amènent à prendre aujourd’hui cette décision, confirme Pierre Picard, responsable des relations publiques pour IA Groupe financier.

Le groupe Restos Plaisirs a également confié à Radio-Canada être en sérieuse réflexion sur sa relation d'affaires avec CHOI Radio X.

Restos Plaisirs se préoccupe de l'influence d'un discours qui vise à miner les efforts de la santé publique dans le contexte de la pandémie, a confié son PDG, Pierre Moreau.

Rappelons que CHOI Radio X a décidé de ne pas publier des publicités du gouvernement du Québec qui visent à combattre le discours complotiste. Selon le directeur général, Philippe Lefebvre, cette offensive trace un lien direct entre les complotistes et CHOI Radio X, ce que la station de Québec ne peut tolérer.

Le logo de CHOI Radio X, à Québec.

Le logo de CHOI Radio X, à Québec

Photo : CHOI Radio X

La station de Québec fait d'ailleurs l’objet de critiques, car elle choisit de donner la parole à ceux qui décrient les consignes de la santé publique.

Des concessionnaires quittent le navire

Au moins quatre concessionnaires automobiles de la grande région de Québec ont retiré leur publicité des ondes de CHOI dans les dernières heures.

Après plusieurs appels de clients mécontents, le concessionnaire Mercedes-Benz, à Québec, a pris la décision en début d'après-midi.

Plusieurs de nos clients médecins sont mécontents des propos tenus sur les ondes de CHOI depuis le début de la pandémie. Nous ne voulons plus être associés à une radio qui ne respecte pas nos valeurs.

Tommy Caron, directeur général, Mercedez-Benz de Québec

Le groupe Paquet, qui possède Paquet Nissan, Montmagny Nissan et St-Nicolas Nissan, a fait de même.

Il y a trop de controverses présentement. Nous avons retiré nos publicités pour le mois d'octobre. Nous verrons pour la suite, indique Normand Lemieux, vice-président du Groupe Paquet.

Hydro-Québec a aussi emboîté le pas à ces entreprises. Puisque différents contenus contraires à la santé publique y ont été diffusés, nous avons décidé de cesser nos achats publicitaires auprès de Radio X jusqu’à nouvel ordre, a fait savoir le porte-parole Louis-Olivier Batty.

Retrait de la Ville de Québec

Deux campagnes publicitaires de la Ville de Québec, une sur le tramway et l'autre sur la sécurité routière, étaient diffusées sur les ondes de CHOI pour une somme de 9000 $.

La Ville estime que le comportement des propriétaires de cette station de radio constitue un danger pour la santé publique et le bien-être des citoyens de Québec, car CHOI fait la promotion de l’opposition aux mesures sanitaires durant cette période de grave pandémie, peut-on lire dans un communiqué envoyé lundi.

Par leur choix de promouvoir l'opposition aux mesures sanitaires, les propriétaires de cette station de radio mettent en danger la santé et potentiellement la vie des citoyens de Québec et d’ailleurs. Sous le couvert de l’idée de la liberté d’opinion, cette organisation valorise les idées s’opposant aux mesures sanitaires, ajoute David O’Brien, porte-parole de la Ville de Québec.

La Ville de Québec indique dépenser des millions de dollars depuis plusieurs mois pour contrer les effets de la pandémie.

Québec doit basculer en zone rouge lundi et connaître un resserrement des mesures de confinement. La région n’aura passé qu’une semaine en état d’alerte modérée (orange).

« Erreur »

L'entreprise Pizza Royale, qui a commandité la chronique d'Éric Duhaime sur les ondes de Radio X, indique avoir retiré son placement publicitaire. M. Duhaime a notamment coorganisé une manifestation contre le port du masque obligatoire.

Nous n'aurions pas dû nous associer à la chronique d'Éric Duhaime. C'était une erreur. Nous avons mis fin à notre collaboration, explique son propriétaire, André Poirier.

CHOI est un partenaire de longue date, mais à ce moment-ci, nous n'avons pas d'achat publicitaire prévu à cette antenne.

André Poirier, propriétaire, Pizza royale

Actuellement, tout le monde doit pousser dans la même direction. Le gouvernement met en place des mesures sanitaires pour protéger la population et nous les suivons rigoureusement dans l'ensemble de nos restaurants, affirme le restaurateur.

Les deux organisateurs Josée Turmel et Éric Duhaime lors de la marche à Québec.

Les deux organisateurs Josée Turmel et Éric Duhaime lors de la marche à Québec.

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

Samedi, le gouvernement a indiqué vouloir abandonner sa campagne publicitaire prévue à CHOI Radio X sans plus de débat. On va passer par-dessus ça et on va continuer avec d'autres médias, avait déclaré le porte-parole du ministère du Conseil exécutif, Jérôme Thibaudeau.

Zanetti veut aller plus loin

Le député solidaire de Jean-Lesage, Sol Zanetti, demande maintenant au gouvernement Legault de faire de même.

Maintenant, au tour du gouvernement du Québec d’emboîter le pas et de retirer toutes ses publicités des ondes de CHOI Radio X, tant et aussi longtemps que la station refusera de diffuser des messages de la santé publique.

Il demande également aux annonceurs privés de continuer de faire de même. J'encourage également toute entreprise ou [tout] organisme à le faire, ajoute le député.

Le porte-parole du Ministère, Jérôme Thibaudeau, a répondu que le gouvernement n'avait pas l'intention de retirer des ondes les autres campagnes en cours. D'ailleurs, nous n'avons pas retiré notre publicité, c'est la station qui a pris la décision d'affaires de ne pas la diffuser, a-t-il précisé.

Réaction de la direction de CHOI Radio X

Le président et chef de la direction de RNC Média, Robert Ranger, a réagi par voie de communiqué en fin d'après-midi. Il affirme que la station CHOI Radio X continuera d'assumer [ses] responsabilités, tout en rejetant toute association tendancieuse et fallacieuse avec le mouvement conspirationniste.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.