•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un restaurant historique finlandais de Thunder Bay pourrait rouvrir après avoir été vendu

La pancarte et l'entrée du Hoito à Thunder Bay

Le restaurant Hoito sera rénové.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Radio-Canada

La rénovation du restaurant le Hoito et la construction d’appartements font partie du plan du promoteur immobilier de la région de Barrie qui a acheté la semaine dernière le temple du travail finlandais, un immeuble historique de Thunder Bay.

Brad McKinnon, qui avait déjà des liens d’affaires avec Thunder Bay, affirme que les travaux de rénovation pourraient commencer dès le mois de novembre.

En plus de conserver le restaurant le Hoito, M. McKinnon compte conserver le bar Embassy, à l’étage supérieur.

Nous aimerions transformer le reste de l’immeuble en appartements haut de gamme, a-t-il déclaré. C’est un bâtiment très coûteux à entretenir et à exploiter.

Nous devons nous assurer que nous gardons la tête hors de l’eau, et nous ne pouvons pas le faire avec le bâtiment actuel. Je ne pense pas que la grande salle, le théâtre, soit rentable.

Brad McKinnon, promoteur immobilier

Le bâtiment a été mis sur le marché en juillet, après que l’Association Finlandia ait voté la dissolution et la liquidation de ses actifs. L’association avait une dette de plus d’un million de dollars.

Un bâtiment historique à conserver

Brad McKinnon n’était pas le seul acheteur intéressé. Une nouvelle coopérative cherchait également à acheter le bâtiment, mais n’a pas réussi à amasser toute la somme nécessaire.

Bien sûr, j’étais un peu triste, et un peu découragée , a déclaré Paula Haapanen, présidente du conseil d’administration intérimaire de la coopérative, à propos de la vente. Les donateurs seront remboursés, précise-t-elle.

Le Finlandia Hall.

L’homme d’affaires a acheté le bâtiment pour 375 000 $, moins que le prix initial demandé de 599 000 $.

Photo : CBC/Amy Hadley

Elle ajoute qu’il est regrettable que le projet de M. McKinnon de construire des appartements entraîne la perte d’une partie de l’histoire de l’immeuble.

Mais elle admet qu'il faut trouver une façon de rentabiliser l'investissement.

L’approche est différente, bien sûr, a déclaré Mme Haapanen. Pour nous, il ne s’agissait pas d’appartements, mais plutôt de faire venir plus de monde, de faire plus de choses ensemble.

Mais ce n’est pas nécessairement un revenu sûr. Vous fonctionnez avec des subventions et des choses comme ça, alors qu’avoir des logements c’est un revenu assez garanti.

Paula Haapanen, membre de la communauté finlandaise de Thunder Bay

Brad McKinnon assure qu’il travaille de près avec le comité du patrimoine de la Ville de Thunder Bay pour essayer de trouver un plan qui soit un compromis, qui rende le bâtiment rentable, mais qui puisse aussi préserver une partie de l’histoire et du charme.

Paula Haapanen espère que la communauté finlandaise aura encore un rôle à jouer dans l’avenir du bâtiment patrimonial.

Une femme derrière un podium en train de parler dans un micro.

Paula Haapanen est très impliquée dans les communautés finlandaises et francophones de Thunder Bay.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Cela a donné l’occasion de parler du potentiel d’une coopérative, raconte Mme Haapanen, qui est gestionnaire pour le Nord du Conseil de la Coopération de l'Ontario.

Transformer le restaurant en coopérative serait en quelque sorte poétique, car c’est comme ça que ça a commencé au départ, en tant que coopérative de consommateurs .

Le nouveau propriétaire affirme qu’il est trop tôt pour prendre cette décision.

J’espère que la communauté finlandaise se rassemblera , a dit Brad McKinnon. Peut-être que ce sera Paula, ou quelqu’un d’autre du conseil d’administration, qui se mobilisera et que nous pourrons élaborer un plan d’affaires pour le restaurant, et que nous pourrons le remettre en marche et lui faire réaliser des bénéfices qui pourront ensuite, à leur tour, profiter à la communauté .

Le titre de cet article a été changé pour préciser que la réouverture du restaurant demeure hypothétique.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !