•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le secret recyclé des arbres poussant au milieu d’un stationnement

Des arbres bordent le stationnement d'un parc.

Huit arbres déploient leurs branches et leurs racines dans le stationnement du Mill Woods Sports Park, dans le sud d'Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Madeleine Cummings

Radio-Canada

Huit ormes poussant en rang d’oignon dans un stationnement du quartier Mill Woods d’Edmonton livrent leur secret : un système permettant à leurs racines de se développer fait à partir de plastique recyclé.

Les stationnements sont généralement un environnement plutôt hostile à la culture des arbres. Ceux-ci sont souvent confrontés à un sol compact et à un manque d’espace pour leurs racines.

Ce qui distingue les ormes du stationnement du Mill Woods Sports Park, ce sont des structures de plastique empilables fabriquées par l’entreprise Citygreen qui supportent le poids des voitures, tout en prévenant le compactage du sol. Cela laisse aux racines l’espace nécessaire pour se développer.

Selon le distributeur, le système coûte quelques milliers de dollars par arbre, mais ce coût plus élevé que la moyenne à l’installation est compensé par l’effet sur les arbres à long terme. Selon l’entreprise, ils vivent plus longtemps, permettant ainsi aux municipalités d’économiser les frais de remplacement.

De nombreux arbres plantés en milieu urbain meurent après seulement quelques années. En comparaison, les arbres du stationnement de Mill Woods pourraient survivre de 40 à 50 ans.

La question ne se pose même pas, soutient Keith Lumby, le directeur général de Norwood Waterworks, l’entreprise qui distribue ce système créé à partir d’une technologie développée en 2007.

Une fois installées, les structures créent un système de voûtes qui offrent aux arbres un espace de 6 mètres sur 6 mètres pour s’épanouir.

Eric Keller est penché sur une structure en plastique dans un stationnement bordé d'arbres.

Eric Keller, de l'entreprise Norwood Waterworks, montre comment s'imbriquent les modules permettant de créer les structures voûtées.

Photo : Radio-Canada / Madeleine Cummings

De cette façon, on crée un large système terreux où les racines peuvent s’engouffrer à mesure que les arbres grandissent et vieillissent, explique Eric Keller, de Norwood Waterworks.

L’entreprise Citygreen, dont le siège social canadien se trouve à Vancouver, est l’un des deux fabricants de ce genre de système au pays.

Le système de voûtes est aujourd’hui déployé dans toutes les provinces canadiennes.

La structuration des sols est une merveille, soutient l’arboriculteur Jim Hole. Il se dit souvent désolé de voir des arbres urbains peiner à survivre parce qu’ils sont plantés dans des conditions misérables.

Avec l’espace qu’offrent les structures voûtées aux racines, les arbres ont un accès plus facile à l’eau et aux éléments nutritifs dont ils ont besoin, explique M. Hole.

Avec les informations de Madeleine Cummings

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !