•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une entreprise de Drummondville fera la réfection du Metrolink de Los Angeles

Un employé travaille sur des sièges.

Une entreprise de Drummondville sera chargée de faire la réfection du Metrolink de Los Angeles.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

Radio-Canada

L'entreprise Khrome Produit Transport vient de décrocher un important contrat pour la remise à niveau du Metrolink de Los Angeles.

Ce nouveau mandat d’envergure permettra à l’entreprise de créer plusieurs dizaines d’emplois.

Malgré la pandémie, la production se poursuit donc à un rythme effréné chez Khrome Produit Transport.

Notre client nous demande de travailler au niveau de notre spécialité, les panneaux d'intérieur et les sièges, et on réactive aussi un actif en ingénierie de modules de toilettes. C'est le gros morceau de cette remise à neuf, souligne le pdg de l’entreprise, Martin Dufour.

Pour respecter le cadre légal de ce type de mandat, l'entreprise a mis la main sur cette usine en sol américain, où une dizaine d'emplois sont créés.

On a décidé de s'installer à Plattsburgh, ce qui nous permet, entre autres, d'utiliser certaines de nos ressources pour aller travailler là-bas tout en respectant les règles pour travailler aux États-Unis, précise de pdg.

Des retombées à Drummondville

Les installations de l'entreprise à Drummondville bénéficient aussi des retombées de ce contrat, puisqu’une vingtaine d'autres emplois y sont créés.

Les retombées sont intéressantes pour Khrome Canada à Drummondville parce qu’il est possible, tout en respectant les règles de contenu américain à 70 %, de fabriquer des choses ici avec ces contrats là, donc nos employés sont super heureux, souligne Martin Dufour.

Au moment où la pénurie de main-d'œuvre frappe un peu partout, l'entreprise lance un appel à tous pour combler les postes disponibles.

Notre client nous demande de travailler au niveau de notre spécialité, les panneaux d'intérieur, et des sièges, et on réactive aussi un actif en ingénierie de modules de toilettes. C'est le gros morceau de cette remise à neuf, affirme Camille Bacon, responsable des ressources humaines.

Parallèlement à ce mandat, l'entreprise poursuit le développement de ses activités dans le Nord-Est et dans le Midwest des États-Unis.

D’après le reportage de Jean-François Dumas

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !