•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les masques à l’effigie de la Fransaskoisie se popularisent dans la communauté

Deux masques aux couleurs de la fransaskoisie posés sur une table

L'ACF vend ses masques sur sa boutique en ligne, mais aussi dans ses locaux de Regina et de Saskatoon.

Photo : Radio-Canada / Marc Masson

Avec la pandémie de COVID-19 et la généralisation du masque de protection au sein de la société, la communauté fransaskoise s’adapte aussi à la popularisation du couvre-visage. C’est le cas de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) qui a, depuis quelques jours, mis en vente deux types de masques à l’effigie de la culture francophone en Saskatchewan.

L’initiative a vu le jour après que la communauté a fait part de ses envies de porter les couleurs de la Fransaskoisie au bout de son nez, selon Marc Masson, analyste politique au sein de l’ACF et l’un des initiateurs du projet.

On fait parfois des chandails, des épinglettes, il y a toujours un peu de matériel qu’on produit, alors c’est un peu logique pour l’ACF de rendre disponible ce masque qui est vraiment un témoin du drapeau fransaskois et des couleurs de la Fransaskoisie, qui peut être porté par tout le monde, raconte M. Masson.

Deux maquettes

Afin de satisfaire la demande grandissante, l’ACF s’est appuyée sur des initiatives similaires lancées par exemple au Manitoba. Après avoir contacté les fournisseurs, l’ACF a reçu une vingtaine de designs différents dans l’optique de désigner deux maquettes finales.

L’ACF a ensuite sondé plusieurs personnes pour évaluer la popularité de chaque design. Il y a eu vraiment deux camps, explique Marc Masson. Un camp où l'on voulait être plus discret, et l’autre camp où l'on voulait vraiment que ça soit mit en avant, la fleur de lys, le drapeau. Alors on a fait deux concepts différents.

Et le résultat semble satisfaire la communauté. Vendus 5 $ l’unité sur la boutique en ligne de l’ACF, ce sont entre 100 et 150 masques qui se sont écoulés lors de la première journée de commercialisation, dit Marc Masson.

Il y a même des écoles qui nous ont demandé d’avoir des masques pour les élèves ou leur personnel, alors je pense qu’ils vont partir assez rapidement, se réjouit M. Masson. Selon lui, l’ACF dispose d’un stock de 500 masques de chaque sorte. Et pour les commander, il suffit de suivre la procédure sur la boutique en ligne de l’ACF. Les clients peuvent régler les frais à réception de leur colis, par chèque ou par virement Interac.

La communauté s’y met aussi

L'initiative de l’ACF se voit saluée par Michel Dubé, consultant du Conseil des écoles fransaskoises aux partenariats scolaires communautaires dans la région de Prince Albert. C’est le rôle de l’ACF de nous réunir, de nous regrouper, de s’identifier et de se soutenir l’un à l’autre, explique M. Dubé.

De son côté, Michel Dubé avait anticipé le mouvement en demandant à une couturière fransaskoise, Arlette Gaudet, de lui confectionner un masque représentant les couleurs de la Fransaskoisie.

J’avais eu l’idée aussi, il y a peut-être un mois, de faire fabriquer des masques [...]. Alors j’ai été au magasin de tissu, j’ai trouvé les bonnes couleurs, et puis voilà je lui ai livré le matériel, le tissu. Et puis ça lui a pris un peu de temps!, lance Michel Dubé avec le sourire.

Depuis lors, il arbore fièrement son masque fransaskois quand il doit le porter. Le couvre-visage jaune et vert permet selon lui de rapprocher les francophones de la Saskatchewan.

Avec ce petit point de repère fransaskois, dit-il, on a la chance de se reconnaître, de s’amuser un petit peu, et puis d’exprimer une fierté, ainsi que d’exprimer une solidarité en même temps!.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !