•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Point Roberts est devenue une « ville fantôme »

Le parc de stationnement de la marina de Point Roberts est vide de véhicules.

La marina de Point Roberts n'opère qu'à 20 % de sa capacité en raison des Britanno-Colombiens qui ont récupéré leurs bateaux.

Photo : Fournie par Brian Calder

Philippe Moulier

L'enclave américaine de Point Roberts, près de Delta dans le Grand Vancouver, est au bord d’un gouffre économique en raison de la disparition des touristes canadiens qui ont fait perdre 80 % de ses revenus, selon l’Institut Border Policy Research de l’Université Western Washington.

Non seulement les Canadiens se sont absentés cet été, mais le nombre de ses résidents permanents estimés à 1250 en période creuse a chuté d’environ 30 %, dit Brian Calder qui dirige la Chambre de commerce de Point Roberts.

Lorsque vous marchez [le long de l’artère principale] aujourd’hui, vous ne voyez personne, et je ne plaisante pas, dit-il. C’est une ville fantôme.

Chaque mois, dit-il, la communauté s'effondre. Les commerces ferment leurs portes et la plupart des enfants poursuivent leurs programmes scolaires dans le reste des États-Unis .

Pour les gens qui n’ont pas de fortune indépendante, c’est dévastateur. Que font-ils? Il n’y a aucun emploi. Même pas pour un bricoleur.

Brian Calder, Chambre de commerce de Point Roberts

Actuellement, l’enclave a cinq stations-service pour moins de 1000 personnes. La marina est vide, le golf est fermé et une banque mettra la clé sous la porte en décembre.

Il ne reste qu’un seul restaurant.

La perte d’activité économique provient de la fermeture de la frontière canado-américaine décrétée par le gouvernement Trudeau et l’administration Trump qui a mis fin aux revenus principaux de Point Roberts.

Point Roberts, qui fait partie de l’État de Washington, est isolée en raison de la frontière canado-américaine située à la hauteur du 49e parallèle qui coupe la petite enclave du reste des États-Unis.

D'après les informations de Joel Ballard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !