•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une église accueille 25 fidèles... et 250 spectateurs la même journée

L'abbé Mario Côté tient des copies des lettres qui seront envoyées aux députés.

L'abbé Mario Côté tient des copies des lettres qui seront envoyées aux députés.

Photo : Radio-Canada / Audrey Paris

Félix Morrissette-Beaulieu

Un prêtre de Québec déplore qu'il ne puisse accueillir que 25 fidèles dans son église le dimanche alors qu'un concert au même endroit, la même journée, peut accueillir 250 personnes. L’abbé Mario Côté compte démontrer au gouvernement les incohérences de certaines mesures sanitaires en envoyant des lettres aux députés Éric Caire et Sylvain Lévesque.

Jusqu'à dimanche [dernier], j'avais 200-225 personnes. On a ajouté une messe dans une de nos églises parce que ça débordait, en respectant les normes, ce que l'on fait, scrupuleusement, depuis le début, indique l'abbé Mario Côté. Son église, Saint-Ambroise de Loretteville, peut accueillir en temps normal jusqu'à 800 personnes.

La limite de personnes autorisées étant maintenant de 25, M. Côté a dû annuler la messe de dimanche matin. Comme prêtre, j'aurais laissé 190, 200 personnes dehors.

Il a tout de même invité les fidèles à venir signer une lettre adressée aux élus de l'Assemblée nationale. Ces lettres demandent au gouvernement de revoir le nombre de personnes autorisées dans les lieux de culte.

Les devants de l'église Saint-Ambroise de Loretteville, à Québec

Des fidèles étaient invités à signer les lettres qui seront déposées mercredi à l'Assemblée nationale.

Photo : Radio-Canada / Audrey Paris

On est la seule province où les leaders religieux, toutes religions confondues, n'ont pas de lien de communication réel avec le gouvernement. Ça laisse à penser que c'est une forme d'expression du mépris.

Mercredi prochain, à 10 h 30, des fidèles iront déposer les lettres à l'Assemblée nationale.

On est du vrai monde, on est des citoyens. On ne fait même pas ça pour les bars et les restaurants, ajoute M. Côté.

Concert

L'abbé s'explique mal qu'un concert classique aura lieu dans son église quelques heures après la messe avortée.

À 14 h, ici, il y a un concert d'orgue. La santé publique l'a autorisé. Je suis très content pour le promoteur et les artistes, mais ça démontre le non-sens de l'affaire. Dans la même église, dans la même journée, on pourra accueillir jusqu'à 250 personnes.

L'abbé Mario Côté

C'est une preuve que le ridicule ne tue pas, déplore le religieux.

La santé publique du Québec indique que les lieux de culte sont plus propices aux éclosions, notamment en raison de certains déplacements et chants.

Avec les informations d'Audrey Paris

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !