•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

400 travailleurs licenciés de la Northern Pulp recevront des indemnités

L'usine Northern Pulp en saison hivernale.

L'usine Northern Pulp à Abercrombie, en Nouvelle-Écosse, en décembre 2019.

Photo : Radio-Canada / Andrew Vaughan

Radio-Canada

En Nouvelle-Écosse, les travailleurs qui ont été licenciés après la fermeture de la papetière Northern Pulp en janvier 2020 devraient s’attendre à recevoir dans les semaines à venir leur dernier versement d’indemnité de fin d'emploi.

La compagnie propriétaire de l'usine Northern Pulp, Paper Excellence, a reçu vendredi l’approbation de la Cour suprême de la Colombie-Britannique pour prêter de l’argent à l’usine de pâtes et papiers de la Nouvelle-Écosse. La société mère est basée en Colombie-Britannique.

La priorité de Paper Excellence est de continuer à apporter son soutien à la main-d’œuvre dévouée de Northern Pulp, et la décision rendue [vendredi] par la Cour garantit aux anciens employés et retraités les indemnités de départ, le maintien du salaire et les avantages qu’ils ont gagnés, a déclaré Graham Kissack, vice-président de Paper Excellence, dans un communiqué de presse.

Notre équipe travaille maintenant avec le contrôleur nommé par le tribunal pour émettre les paiements le plus rapidement possible.

Graham Kissack, vice-président de Paper Excellence.

L’usine du comté de Pictou a fermé ses portes à la fin du mois de janvier, car la loi provinciale obligeait la papetière Northern Pulp à cesser de déverser ses effluents dans l’estuaire de Boat Harbour, en Nouvelle-Écosse.

La papetière a alors dû cesser ses activités, n’ayant pas d’autre endroit où déverser ses effluents. Cinq après l'adoption de la loi, l'entreprise n'avait pas réussi à construire une nouvelle centrale de traitement de ses effluents, ses plans n'ayant pas été approuvés par la province.

Un deuxième versement

Les anciens employés de Northern Pulp ont déjà reçu un premier versement d’indemnité au début de l’année, et prévoyaient recevoir un second paiement le 1er août.

Ce dernier paiement n’a toutefois pas été payé, parce que la Northern Pulp ne disposait pas du financement nécessaire.

En août, un juge de la Colombie-Britannique a approuvé un accord de financement provisoire qui permettra à l’usine de recevoir 15 millions de dollars de la part de prêteurs tiers pour achever les travaux de nettoyage environnemental exigés par le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, ainsi que pour des efforts de restructuration, dans l’espoir de rouvrir éventuellement l'usine.

Des manifestants en bateau devant la papetière Northern Pulp, le 6 juillet 2018.

Des manifestants en bateau devant la papetière Northern Pulp, lors d'une manifestation qui a eu lieu le 6 juillet 2018.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

La Cour n’a cependant pas autorisé l’utilisation de ce financement pour le paiement de la main-d’œuvre.

L’argent de Paper Excellence va maintenant permettre à 400 employés de recevoir une compensation sous peu.

Scott Doherty, l’adjoint du président national d’Unifor, le syndicat qui représente les travailleurs de la Northern Pulp, espère que ce deuxième paiement incitera les chômeurs à demeurer dans la région.

Il souhaite que la papetière rouvre ses portes le plus rapidement possible et qu’une portion des anciens salariés puisse retourner y travailler un jour.

Avec les informations de Cassidy Chisholm de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !