•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un programme albertain d’exercice physique pour les survivants de cancer s'étend au Canada

Adam Brown fait de l'exercice sur une machine dans une salle de sport.

Atteint d'un cancer de la langue, Adam Brown a dû s'en faire enlever une partie qui a été remplacée par un prélèvement de tissus de son avant-bras.

Photo : Adam Brown

Radio-Canada

Un programme gratuit de 12 semaines pour les albertains en rémission de cancers s’étend au-delà des frontières de la province grâce à un investissement de 2,5 millions de dollars d’organismes pancanadiens.

Cette subvention est fournie par la Société canadienne du cancer, des Instituts de recherche en santé du Canada et de l’Alberta Cancer Foundation. Elle doit permettre de former plus d’instructeurs pour ce type d'entraînement physique et ainsi d’offrir des sessions dans des communautés à l’extérieur de la province.

Selon une des cheffes du programme, la docteure Margaret McNeely, il y a plusieurs résultats de recherches qui soulignent les bénéfices de l’exercice pour les personnes atteintes de cancer pendant et après leurs traitements.

Les chercheurs continueront d’ailleurs à collecter des données pour des participants pour évaluer les progrès au fil du temps et pourront évaluer l’efficacité du programme au fil du temps.

Le projet avait à l’origine était proposé par plusieurs survivants de cancer qui souhaitaient un programme communautaire mener par des formateurs ayant des connaissances dans les pathologies des cancers

Margaret McNeely explique que les principaux intéressés préféraient des entraînements ayant lieu dans la communauté plutôt que dans des infrastructures cliniques.

Une subvention de Alberta Innovates et de la Alberta Cancer Foundation avait permis de créer 18 sites dans sept villes albertaines.

Depuis janvier 2017, plus de 1800 albertains atteints de cancer ont participé au programme.

Adam Brown vit à Edmonton et a eu un cancer de la langue. Il a été recommandé au programme d’exercice physique après avoir subi 30 radiothérapies ainsi qu’une année de thérapie d'expression orale, de déglutition, et de nutrition au Cross Cancer Institute.

Il reconnaît que les entraînements physiques ont joué un grand rôle dans sa rémission en améliorant sa qualité de vie tant sur l’aspect physique que mental.

Je recommande à tous les survivants de cancer d’essayer et de poursuivre ce programme d’exercice physique, dit-il.

Pour l’heure, en raison de la pandémie de COVID-19, les cours sont donnés en ligne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !