•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éclosion de COVID-19 dans un CHSLD de Laval

Les employés et résidents continueront d'être testés au cours des prochains jours.

L'entrée du CHSLD.

Les employés atteints de la COVID-19 du CHSLD Idola-Saint-Jean ont été renvoyés à la maison pour l’instant.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Radio-Canada

Au moins 11 résidents et 7 employés du CHSLD Idola-Saint-Jean de Laval ont contracté la COVID-19.

Un premier employé a reçu un test positif à la COVID-19 lundi, explique Geneviève Goudreault, directrice générale adjointe par intérim, CISSS de Laval.

L’unité où l'employé travaille a rapidement été placée en isolement dans une zone rouge et tous les employés et résidents de l'étage ont été testés. Depuis, les tests effectués ont révélé que 17 autres personnes ont contracté la COVID-19.

Les patients et employés infectés séjournaient ou travaillaient tous dans la zone rouge.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Éclosion de COVID-19 dans un CHSLD de Laval

Au total, 18 personnes sont donc atteintes de la COVID-19 au CHSLD Idola-Saint-Jean. Ce nombre pourrait toutefois augmenter, puisque les employés et les résidents des autres unités n’ont pas encore été testés. Cela devrait être fait dans les prochains jours, assure Geneviève Goudreault.

Les employés malades ont été renvoyés à la maison pour l’instant. Des tests seront effectués avant qu’ils puissent revenir travailler au CHSLD Idola-Saint-Jean.

On ne devrait pas manquer de personnel, sauf si on a une éclosion au niveau des employés, ce qu’on craint aussi parce qu’on attend encore les résultats des tests, a déclaré Katie Chamberland-Langlois, déléguée du Syndicat des travailleuses et travailleurs du CISSS de Laval, affilié à la CSN.

Il se pourrait qu’il y ait beaucoup d’employés infectés en 24 heures.

Katie Chamberland-Langlois, déléguée, Syndicat des travailleuses et travailleurs du CISSS de Laval-CSN
Katie Chamberland-Langlois en entrevue avec un masque.

Katie Chamberland-Langlois craint que le CHSLD manque éventuellement de personnel si d'autres employés se révèlent positifs à la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Les employés passent des tests de façon hebdomadaire depuis l’été, assure Geneviève Goudreault. Elle explique également qu’il n’y a aucun déplacement de personnel au CISSS de Laval. C’est une priorité pour le CISSS de Laval, ça nous permet justement de contrôler les éclosions si elles surviennent.

Un délégué en santé et sécurité du Syndicat des travailleuses et travailleurs du CISSS de Laval, Jonathan Grenier, a observé la zone rouge, samedi matin, et a décelé ce qu'il considère comme certaines lacunes dans les mesures de sécurité.

Avoir une salle de repos et que je passe directement en zone rouge tout de suite après, je trouve ça un peu inquiétant parce que ma zone de repos, si j’ouvre la porte, il y a quand même des particules dans l’air de COVID, a-t-il dit.

Moi, j’ai visité la zone rouge. Tout est là, les patients sont bien soignés. J’ai pu m’habiller et me déshabiller de façon sécuritaire, répond toutefois Geneviève Goudreault. J’ai demandé quelques petits ajustements dans la zone qui sont en cours en ce moment. Je suis convaincue qu’on a un milieu sécuritaire pour nos patients et notre personnel.

La zone rouge peut accueillir 15 patients.

Avec les informations de Marie-Josée Paquette-Comeau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !