•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La générosité des Bas-Laurentiens bien tangible après l'incendie de Saint-Fabien

Une bénévole classe les dons devant des tables remplies d'items.

Des résidents du village et de nombreuses autres municipalités de la région se sont rendus à l'aréna de Saint-Fabien samedi, pour offrir vêtements, meubles, et vaisselle aux sinistrés.

Photo : Radio-Canada / Alain Fournier

Michaële Perron-Langlais

La collecte de dons organisée pour venir en aide aux sinistrés de l’incendie survenu jeudi à Saint-Fabien a dû être prolongée samedi après-midi, tellement l’affluence était importante. L’appel à la solidarité lancé par la Municipalité a été entendu bien au-delà des frontières du village.

En plus de nombreux résidents de Saint-Fabien, des gens sont entre autres venus de Saint-Simon-de-Rimouski, de Rivière-du-Loup et de Témiscouata-sur-le-Lac pour offrir notamment des vêtements, des meubles, de la vaisselle à ceux et celles dont la maison a été réduite en cendres il y a deux jours.

Les ruines d'une maison incendiée.

Il y a deux jours, un incendie ravageait sept maisons et en endommageait 15 autres à Saint-Fabien.

Photo : Radio-Canada / Alain Fournier

Jeudi, les flammes ont détruit sept résidences, en plus d’en endommager 15 autres sur la 7e avenue de Saint-Fabien.

Depuis, la fumée s’est estompée au-dessus des décombres, mais la douleur et l’anxiété sont toujours bien présentes dans ce village d’environ 1800 habitants, selon des Fabiennois rencontrés lors de la collecte.

C’est beaucoup de tristesse, mais en même temps, les gens se mobilisent beaucoup pour s’entraider, précise Geneviève Rioux, une des bénévoles présentes pour recueillir les dons.

Deux personnes sortent un divan d'une remorque.

De nombreux citoyens se sont mobilisés pour aider la soixantaine de sinistrés de Saint-Fabien.

Photo : Radio-Canada / Alain Fournier

Le conseiller municipal Yannick Dumais explique que la collecte a été organisée rapidement après que la Ville eut reçu de nombreuses offres d’aide aux sinistrés de l’incendie.

On ne pourra pas apaiser la douleur du cœur de ces gens-là, mais on peut au moins essayer de leur offrir du réconfort et du support au niveau de leurs besoins, de leur enlever des tracas en les aidant de cette façon-là, dit l’élu.

Un sentiment d’urgence amplifié par la COVID-19

Les contraintes liées à la pandémie de COVID-19 ont amplifié le sentiment d’urgence des organisateurs de la collecte, puisque les sinistrés devront attendre 72 heures avant d’avoir accès aux dons qui leur sont destinés, conformément aux directives de santé publique reçues par la Municipalité.

On voulait faire ça le plus vite possible, parce que les gens ont tout perdu, souligne Yannick Dumais. On veut s'assurer qu'on réponde à leurs besoins le plus rapidement possible.

Des personnes déplacent un meuble dans l'aréna.

L'aréna s'est rempli de dons en vêtements et en meubles samedi.

Photo : Radio-Canada / Alain Fournier

La collecte de dons matériels s’est terminée samedi après-midi et les objets recueillis sont maintenant entreposés jusqu'à ce qu'il soit sécuritaire de les distribuer aux sinistrés.

Il demeure toutefois possible de faire des dons en argent auprès de l’organisme Loisirs Saint-Fabien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !