•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Association canadienne-française de Regina devra attendre avant de changer de nom

Le logo de l'Association canadienne-française de Regina (ACFR)

Les membres pouvaient voter entre cinq nouveaux noms pour l’organisme lors de l'Assemblée générale annuelle (Archives).

Photo : ACFR

Étienne Ravary Ouellet

L’Association canadienne-française de Regina (ACFR) devra attendre avant de changer officiellement de nom. Les membres de l'organisme ont voté lors de l’Assemblée générale annuelle tenue en ligne samedi, mais aucune des propositions n’a obtenu les deux tiers du vote nécessaire pour être retenue.

Selon les avocats membres de l'organisme, maîtres Roger Lepage et Albert Nolette, l'organisme ne pouvait pas procéder immédiatement à un second vote et devra attendre un nouveau vote lors d’une assemblée générale extraordinaire plus tard cet automne.

Les deux juristes ont évoqué la possibilité qu'un membre de l’organisme puisse revenir contre la décision prise par l'association si l'organisme avait décidé d'aller de l'avant avec un second vote lors d'une même assemblée générale.

Lorsqu'on veut suspendre notre constitution, ça peut se faire, mais ça doit être unanime. Et [l'unanimité] vous n'êtes pas en mesure de faire ça ici, avec un vote électronique, a expliqué Me Lepage, un avocat membre de l'ACFR.

À mon avis, vous allez être obligé d'attendre quelques semaines.

Roger Lepage, avocat membre de l'ACFR

Selon Me Albert Nolette, l'avocat de l'association, c’est l'absence de mention d'une telle situation dans la constitution de l'organisme qui nuit à l'aspect démocratique d'un second vote visant à changer son nom.

La présidente Kymber Zahar a ajouté que peu importe le dénouement, la démarche risquait malgré tout d'être dénoncée par une procédure venant d'un membre [insatisfait].

L’ACFR avait annoncé, en août, qu’elle porterait la question d’un nouveau nom à l’attention de ses membres lors de l’Assemblée générale annuelle. Cinq choix ont été proposés aux membres de l’organisme de Regina.

Une année déficitaire

Différents rapports, dont le rapport de la direction, ont également été présentés à la centaine de membres, qui ont assisté à la rencontre en ligne samedi.

Le rapport financier de l’organisme de cette année (Nouvelle fenêtre) affiche un déficit de 73 874 $.

Rectificatif :

Une version précédente de ce texte affirmait que le déficit était d'environ 17 000 $. Or, il est plutôt de 73 874 $.

Par ailleurs, les membres ont entériné la proposition de l’organisme visant à sélectionner quatre nouveaux membres au conseil d’administration. Leurs postes au sein du conseil d'administration seront votés lundi, a précisé la présidente de l'ACFR, Kymber Zahar.

Une assemblée sur fond de dénonciation

Récemment, certains membres de l’ACFR ont dénoncé la tenue d’une assemblée générale en ligne au travers d’une pétition, avançant que la rencontre virtuelle les excluait et évoquant le faible niveau de confidentialité des rencontres en ligne.

Cette façon de faire les choses n’est pas inclusive, avait déclaré Hughes Kandele, membre de l’ACFR et instigateur de l'initiative.

La présidente de l’organisme, Kymber Zahar, a précisé que l’AGA n'aborderait pas le sujet lors de la rencontre, mais que le nouveau conseil d’administration le ferait au courant des prochaines semaines.

« Le nouveau CA va faire une rencontre pour aborder le plan et les nouveaux règlements, dit Mme Zahar. [...] Par la suite, on va aborder dans les prochaines semaines, avec les nouveaux membres, les points qui ne seront pas abordés pendant l’AGA.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !