•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de North Bay « encouragée » par le flux de nouveaux résidents de Toronto

Pancarte de la Ville de North Bay

De plus en plus de résidents de la grande région de Toronto s'établissent à North Bay depuis le début de la pandémie, selon des agents immobiliers.

Photo : Radio-Canada

De plus en plus de familles en provenance de la grande région de Toronto déménagent à North Bay depuis le début de la pandémie, selon des agents immobiliers et entreprises locales.

La Ville, qui se dit encouragée par ce mouvement, compte d’ailleurs en profiter pour raffiner sa campagne de recrutement, qui pourrait lui permettre par ailleurs de résoudre une pénurie de personnel spécialisé dans le secteur des métiers.

En 30 ans de carrière, la propriétaire de la succursale de North Bay de l’entreprise de déménagement AMJ Campbell, Virginia Willms, dit n’avoir jamais vu une augmentation aussi rapide de nouveaux résidents en provenance du sud de la province. 

Depuis le mois d’avril, les services de son entreprise sont sollicités par quatre à cinq familles de régions comme Toronto et qui viennent s’établir à North Bay. 

Je crois que la COVID-19 aide. Ils veulent déménager vers le Nord, s’éloigner de la ville, être dans un environnement où le rythme de la vie est moins rapide, un territoire moins peuplé, indique Mme Willms.

On voit une enseigne qui dit For Sale devant un bungalow de Vancouver.

Les maisons mises en vente à North Bay reçoivent plusieurs offres ces jours-ci, selon des agents immobiliers.

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

Le propriétaire de l’agence immobilière Realty Executives Local Group de North Bay, Mike Burman, fait le même constat. 

Le marché [immobilier] de North Bay a toujours été relativement stable. Mais avec la COVID, les gens changent de vie pour plusieurs raisons et surtout dans les secteurs ruraux et les propriétés au bord de l’eau, on voit 10 à 15 offres et la plupart proviennent de la grande région de Toronto, explique M. Burman.

On n’avait pas anticipé cela. Avec le confinement, dans le secteur immobilier, on s’est dit qu’on allait attendre calmement et voir ce qui allait se passer. On entrait dans l’inconnu.

Mike Burman, propriétaire de l’agence Realty Executives Local Group de North Bay

La plupart des clients de la grande région de Toronto que reçoit M. Burman sont des personnes originaires de North Bay et qui cherchent à retourner dans leur ville natale parce qu’elles font désormais du télétravail. 

Mais on a aussi des personnes qui viennent et nous disent qu’elles veulent voir quelques maisons à North Bay, à Sudbury, à Sault-Sainte-Marie (...), des personnes qui n’ont peut-être même jamais été ici, mais qui savent que nous ne sommes qu’à trois heures de Toronto, ajoute l’entrepreneur.  

La Ville a le vent dans les voiles dans sa quête de croissance

Le maire de North Bay, Al McDonald, dit trouver ce nouvel intérêt que portent des résidents du sud de la province envers North Bay absolument encourageant.

Ça nous met le vent dans les voiles. Quand les gens viennent s’établir dans la communauté, il y a plus de clients pour les entreprises locales, et nous commençons à voir que le secteur entrepreneurial commence à prendre de l’envol.

Al McDonald, maire de North Bay
Le maire de North Bay Al McDonald.

Le maire de North Bay indique que la Ville évalue des moyens d'adapter son message de recrutement de nouveaux résidents.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Le maire McDonald souligne notamment qu’un haut dirigeant du secteur bancaire local lui a récemment dit que les dépôts d’argent étaient en hausse, les nouvelles demandes d’hypothèques montaient en flèche alors que les demandes de report de remboursement étaient presque nulles.

C’était une conversation intéressante, parce qu’en temps de crise comme celle-ci, on entend souvent que les gens font faillite, et je suis certain que c’est le cas pour certains, mais ce n’est pas qu’il voyait, note le maire.

Dans son plan stratégique actuel, la Ville de North Bay identifie clairement la croissance de la population comme étant l’un de ses défis et espère ainsi profiter des circonstances actuelles pour adapter son message aux nouveaux résidents potentiels, dont des travailleurs spécialisés dans le secteur des métiers. 

Selon le maire, certaines entreprises comme MineSteel et Chorus Aviation ont beaucoup de mal à recruter du personnel qualifié. 

Comment doit-on faire pour trouver des solutions aux problèmes de ces entreprises? Si pouvions attirer 300 familles de plus dans notre ville, ce serait remarquable.

Al McDonald, maire de North Bay

Pour le maire McDonald, le prix des maisons plus abordable à North Bay qu’à Toronto ainsi que le meilleur accès au plein air seront des arguments mis de l’avant par la ville dans ses efforts de recrutement.  

Améliorer l’accès à Internet

L’agent immobilier Brian Graham est aussi d’avis que, si elle se maintient, la tendance actuelle est de bon augure pour le développement économique de la ville de North Bay. 

Il estime toutefois que l’accès à Internet doit être amélioré surtout dans les secteurs ruraux, appelant les gouvernements provincial et fédéral à accélérer leur traitement du dossier. 

Chaque fois que nous sommes en train de faire visiter une maison à des clients, la question qui revient souvent est : "quelle est la qualité d’Internet"? C’est important surtout parce qu’ils vont travailler de chez eux. Certaines options ne sont pas très efficaces au niveau du coût et on aimerait voir davantage d’améliorations, fait-il savoir. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !