•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'écrivain français Denis Tillinac s’éteint à 73 ans

Un homme blanc d'un certain âge regarde vers la gauche.

L'écrivain Denis Tillinac est mort dans la nuit de vendredi à samedi.

Photo : AFP / LUDOVIC MARIN

Agence France-Presse

L'écrivain français Denis Tillinac est décédé à 73 ans dans la nuit de vendredi à samedi des suites d'une crise cardiaque, a-t-on appris auprès des éditions Plon.

Celui qui a aussi été journaliste et responsable d'une maison d'édition a signé plus de 60 ouvrages – romans, récits, essais, nouvelles, poèmes... –, dont le dernier, Dictionnaire amoureux du Général [de Gaulle], a paru aux éditions Plon cette année.

De nombreux prix ont jalonné la carrière de celui qui était un ami de l'ancien président français Jacques Chirac, mort il y a un an jour pour jour : le prix Roger-Nimier pour L'été anglais, ou encore le Grand Prix de littérature Henri-Gal, récompense de l'Institut de France sur proposition de l'Académie française, pour l'ensemble de son œuvre.

Connu pour ses engagements à droite, Denis Tillinac a d'abord été chiraquien avant de devenir sarkozyste. En 2016, l'écrivain avait participé à un rassemblement d'intellectuels et politiques à Béziers, à l'initiative du maire Robert Ménard, un représentant de l’extrême droite. Il était alors chargé d'une table ronde intitulée Définir ce qu'est être de droite.

Ami de l'écrivain Gabriel Matzneff, Tillinac avait toutefois refusé de publier ses carnets intimes aux Éditions de la Table ronde alors qu'il en était le directeur. Ces écrits décrivaient notamment des actes sexuels avec des personnes mineures, dont Vanessa Springora, qui a décidé de briser le silence avec son livre Le consentement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !