•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme en Nouvelle-Écosse accusé d'importation d'armes illégales

Un écusson de l'Agence des services frontaliers du Canada sur la manche du blouson d'une personne en uniforme.

L'Agence des services frontaliers du Canada.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

Un homme de Porters Lake, dans la région d'Halifax, fait face à 23 chefs d'accusations après une enquête de la police qui a débuté en août 2019 lorsque des silencieux d'armes à feu ont été découverts dans des centres postaux de Toronto et de Vancouver.

Selon l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), il s'agissait d'une tentative de faire entrer des armes au Canada. L'agence souligne que cette découverte a mené à une perquisition de la GRC en septembre 2019 dans une résidence de Porters Lake.

La police y a saisi plusieurs armes à feu prohibées et des copies 3D d'armes à feu.

Brian Bruke, 68 ans, de Porters Lake, a comparu en cour jeudi pour répondre notamment à des accusations d'importation d'armes illégales, et de fabrication d'armes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !