•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’incroyable destin de Céline Dion dans le film Aline, de Valérie Lemercier

La femme est assise devant l'homme qui lui fait un baiser sur la main.

Valérie Lemercier et Sylvain Marcel dans le film « Aline », qui s'inspire de la vie de la chanteuse québécoise

Photo : Caramel Films

Fanny Bourel

Captivée par le parcours hors norme, le talent et la personnalité de Céline Dion, la comédienne et réalisatrice française Valérie Lemercier a décidé de consacrer un long métrage à son idole. Avec Aline, qui n’est pas un film biographique, Valérie Lemercier prend des libertés avec la vraie vie de la diva québécoise, mais « sans jamais trahir » Céline Dion, assure-t-elle.

Je ne ferai jamais un autre film sur une personne existante, a souligné Valérie Lemercier en entrevue à Radio-Canada.

J’ai été fascinée par son destin incroyable et son histoire d’amour [avec René Angélil]. C’est un conte de fées d'aujourd'hui.

Valérie Lemercier

Un hommage à Céline Dion

Au-delà de la virtuosité vocale de Céline Dion, Valérie Lemercier aime la personnalité accessible, sympathique et drôle de la chanteuse et admire sa détermination et son courage.

Toutes les petites situations négatives, elle les change en choses positives. Et elle a beaucoup d’autodérision; peut-être plus que moi.

Valérie Lemercier

Dans Aline, Valérie Lemercier incarne Aline Dieu, une Québécoise à la voix extraordinaire qui devient une vedette internationale de la chanson.

À 56 ans, cette figure du cinéma français s’est donc glissée dans la peau de la chanteuse, qu’elle interprète de ses 5 à 52 ans.

Trois ans : c’est le temps que Valérie Lemercier a eu le sentiment d’avoir passé avec Céline Dion pour mettre au monde cette grosse production dotée d'un budget de 30 millions de dollars. J’ai appris à la connaître. Sa personnalité m’a portée pendant l’écriture du film, le tournage, le montage…

L'actrice et réalisatrice française Valérie Lemercier est assise sur un siège en osier blanc, la main gauche dans son pantalon.

L'actrice et réalisatrice française Valérie Lemercier

Photo : Getty Images / Tullio M. Puglia

Évoquer, mais ne pas caricaturer

Pour réaliser Aline, elle s’est entourée de comédiens et comédiennes du Québec, dont Sylvain Marcel. Cet acteur joue l’imprésario Guy-Claude Kamar, qui est le René Angélil d’Aline.

Quand son agent l’a appelé pour lui dire que Valérie Lemercier voulait le rencontrer pour un film, Sylvain Marcel a cru qu’il lui faisait une blague.

Valérie Lemercier a tapé ''acteur comique québécois'' sur Google, elle a vu ma photo et s’est dit : ''C’est lui'', a-t-il raconté à Radio-Canada.

Sylvain Marcel a donc étudié la façon de parler et de bouger de René Angélil en regardant des vidéos de lui : Je fais des gestes très lents, posés et paternels.

Toutefois, si son personnage est fortement inspiré de René Angélil, Sylvain Marcel n’imite pas le défunt mari de Céline Dion et ne reprend donc pas sa voix particulière.

Valérie Lemercier ne voulait pas une caricature ou une parodie avec son film, a-t-il précisé.

Un film hyper respectueux

Il y a un mois, le dévoilement de l’affiche du film a suscité des critiques, mais Valérie Lemercier comprend les craintes des Québécois et Québécoises de voir une Française incarner une icône nationale.

[Céline Dion] est un tel monument. Je comprends très bien qu’on ait peur de la voir abîmée, a-t-elle confié.

[Le film] est hyper respectueux, et 98 % de la distribution est québécoise, a défendu Sylvain Marcel, qui partage l’affiche du film avec Danielle Fichaud, Pascale Desrochers, Roc Lafortune et Antoine Vézina.

Le comédien avoue qu’il avait lui aussi des inquiétudes au départ, notamment en ce qui a trait à l’accent québécois adopté par Valérie Lemercier.

En voyant le film, toutes ces craintes se sont évanouies. C’est vraiment réussi, et je ne dis pas ça parce que j’ai joué dedans, a-t-il déclaré.

Même quelqu’un qui n’aime pas nécessairement Céline Dion va adorer le film. C’est magnifique, drôle et touchant. J’ai fait ce film et, pourtant, j’ai embarqué comme un fou quand je l’ai vu.

Sylvain Marcel

Aline prendra l’affiche le 27 novembre au Québec. Valérie Lemercier, qui n’a jamais rencontré Céline Dion, a hâte de pouvoir lui montrer son film. J’attends cela avec impatience! lance-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !