•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les excès de vitesse sur la rue d'Angoulême montrés du doigt

Un panneau de signalisation est placé en bordure de la rue

Des citoyens dénoncent l'excès de vitesse.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Lamothe

Radio-Canada

Des résidents de la rue d’Angoulême dans l’arrondissement de Chicoutimi dénoncent la vitesse excessive de certains automobilistes qui circulent dans le secteur. Les citoyens réclament une intervention de la Ville de Saguenay afin de régler cet enjeu de sécurité.

Des résidences unifamiliales, des appartements, un CHSLD et l'École secondaire de L’Odyssée Lafontaine/Dominique-Racine se retrouvent dans ce secteur.

Guy Leclerc, François Benoît et Suzanne Chabot, des résidents de la rue d’Angoulême, ont rencontré la conseillère municipale Brigitte Bergeron, vendredi, afin de réclamer l’installation d’un dos d'âne.

J'ai un jeune garçon puis là, j'ai enlevé le panier de basketball parce que j'ai trouvé que c'était trop dangereux. C’est une rue avec plein d’enfants, de jeunes enfants qui sortent en trottinette des entrées, qui sortent en courant. Il peut arriver n’importe quoi, confie le père de famille, François Benoît.

Suzanne Chabot souligne qu’en plus de la vitesse, il n’est pas rare que des automobilistes ne se conforment pas à l’arrêt obligatoire.

La conseillère municipale, Brigitte Bergeron, assure être ouverte aux demandes des citoyens. Si c'est possible d'en installer un, il faut quand même que les citoyens qui demeurent sur la rue soient volontaires. Tu sais, qu'ils disent oui, moi j'accepte, je suis d'accord avec ça, affirme-t-elle.

Le conseiller municipal et président du comité de la sécurité publique de Saguenay, Kevin Armstrong, recommande la création d’un comité qui aura pour mission d’analyser la sécurité à travers chacun des quartiers de Saguenay. Les solutions proposées pourront différer selon les besoins des différents secteurs de la ville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !