•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grande fête du cinéma s'ouvre à Cannes

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2004 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Avant la présentation de son film La mauvaise éducation, le cinéaste espagnol Pedro Almodovar a ouvert la 57e édition du Festival en dédiant la soirée aux victimes des attentats du 11 mars à Madrid.

La 57e édition du Festival de Cannes s'est ouverte avec la présentation du film hors compétition La mauvaise éducation du réalisateur espagnol Pedro Almodovar.

Ce dernier a dédié la soirée d'ouverture du Festival aux victimes de l'attentat terroriste du 11 mars à Madrid, à leurs familles et à leurs proches.

Quelque 2000 invités étaient conviés à la cérémonie d'ouverture précédant un dîner de gala et une fiesta espagnole.

Dans son 15e film, Pedro Almodovar raconte les retrouvailles de deux hommes qui se sont connus enfants dans un collège dirigé par un père supérieur aux penchants pédophiles.

Dix-neuf films sont en compétition officielle. La Palme d'or sera attribuée le 22 mai.

On s'attend à ce que le documentaire du cinéaste américain Michael Moore Fahrenheit 9/11, film dénonçant la politique du président Bush avant et après les attentats du 11 septembre, fasse grand bruit au Festival.

Participation discrète du Canada

La seule oeuvre canadienne qui figure dans la compétition officielle cette année et le court métrage d'animation Accordéon de Michel Cournoyer.

CQ2 de Carole Laure, le documentaire Ce qu'il reste de nous, de François Prévost et Hugo Latulipe, les courts métrages d'animation Ryan de Chris Landrith et L'Homme sans ombre de Georges Schwizgbel se retrouvent à la Semaine internationale de la critique, une des sections parallèles avec la Quinzaine des réalisateurs et le Marché du film.

Les intermittents sont présents

Les intermittents, ces professionnels du spectacle qui sont en conflit depuis un an avec le gouvernement, comptent profiter de l'événement pour se faire entendre. Lors de la soirée d'ouverture, ils ont manifesté dans le calme.

Entre 7000 et 10 000 intermittents sont attendus à Cannes pour exprimer leurs revendications. Ils exigent notamment une réforme de l'assurance-chômage.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.