•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baisse inquiétante de l’achalandage au centre-ville de Moncton

c582e25bbf8c4270abffa26d17d9f9d4

Le tiers des travailleurs au centre-ville de Moncton sont de retour dans leur lieu de travail.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Wildinette Paul

De nombreux employés ont déserté le centre-ville de Moncton. Raison : la pandémie. Le bourdonnement habituel s'est amélioré au cours des derniers mois, mais n’est toujours pas revenu à la normale. Certaines entreprises sont incapables de remettre leur service régulier en marche.

Depuis plusieurs mois, le restaurant Blue Olive - Les Mille et une nuits sur la rue Main est fermé. C’est sûr que sur la rue Main, déjà, les activités sont très fragiles, admet le propriétaire du restaurant Mohamed Ali Mhalla.

Mais la COVID-19 a été le coût en trop.

Depuis cinq ans, on est au centre-ville. Ce n’était pas facile. La COVID a vraiment détruit tous les espoirs pour les entreprises pour être dans la rentabilité cette année , poursuit M. Mhalla.

Vraiment vide

Plusieurs travailleurs du centre-ville passaient sur l’heure du dîner pour acheter leur repas méditerranéen. Selon le propriétaire, rouvrir son emplacement sans leur présence serait peine perdue.

Une enseigne du restaurant Blue Olive à Moncton.

Le restaurant Blue Olive - Les Milles et une nuits au centre-ville de Moncton est fermé temporairement.

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Sur la rue Main, c’était très mort. La majorité des entreprises et les bureaux du gouvernement ont décidé de garder leurs employés à la maison. La majorité de nos clients viennent de ces entreprises. En plus de cela, l’été, il n’y avait pas de touristes. Le centre-ville était vraiment vide.

C’est comme remplir un seau troué avec de l’eau. On continue à juste perdre de l’argent. Heureusement qu’il y a eu les aides gouvernementales.

Mohamed Ali Mhalla, propriétaire de Bleu Olive - Les Mille et une nuits

Mohamed Ali Mhalla a préféré concentrer ses efforts sur une autre succursale qu’il détient à Dieppe. Heureusement, on compense beaucoup avec Dieppe. On apprécie aussi qu’il y a eu beaucoup de soutien de la communauté.

Il espère pouvoir rouvrir son restaurant du centre-ville.

Réduction des heures d'ouverture

À la boutique Elle Mio à Moncton, les activités ont repris, mais avec des heures en moins pour l’instant.

Malheureusement, les activités sont à la baisse. Nos ventes aussi comparativement à l’année dernière, nous avons aussi perdu des membres de l’équipe, explique la gestionnaire du magasin Katelyn Daigle. Ça nous coûterait plus d’être ouvert plus longtemps.

Une enseigne de la boutique Elle Mio à Moncton.

Les heures d'ouverture sont réduites à la boutique Elle Mio à Moncton.

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Elle aussi constate que l’achalandage a diminué. Spécialement sur l’heure du dîner, lance Katelyn Daigle. Nous avions l’habitude de voir plusieurs personnes venir ici durant leur pause. Mais des employés des bureaux travaillent actuellement de la maison.

Elle rappelle que Moncton est un centre pour le magasinage. La bulle atlantique a beaucoup aidé, mais ce n’est toujours pas comme avant.

C'est plus tranquille

Avant le début de la crise sanitaire, ce sont entre 20 000 à 22 000 travailleurs qui se rendaient au centre-ville par jour. Environ le tiers d’entre eux sont de retour dans leur lieu de travail, note l’organisme Downtown Moncton Centre-ville.

C’est plus tranquille au centre-ville que ça l’habitude de l’être, révèle la directrice générale Anne Poirier Basque de Downtown Moncton Centre-ville. Les fins de semaine et le soir, des activités recommencent.

Les choses commencent à revenir.

Anne Poirier Basque, directrice générale Downtown Moncton Centre-ville

Selon l'organisme, la plupart des entreprises sont rouvertes. Possiblement avec moins d’employés, explique Mme Poirier Basque. Le commerce se fait au centre-ville

Le centre-ville de Moncton.

« Le centre-ville c’est le cœur de la ville. C’est un centre d’activités économiques c’est très important qu’on continue à promouvoir et à encourager les gens de revenir », dit Anne Poirier Basque, directrice générale Downtown Moncton Centre-ville.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Par ailleurs, elle soulève que les heures de services ont changé. Il y a [quelques entreprises] qui ne sont pas encore rouvertes et pour quelques magasins de vêtements les heures sont réduites. L’organisme croit toutefois que la population commence à fréquenter de plus en plus le centre-ville.

L'avenir du centre-ville?

On a de la difficulté à voir ce qui va se passer. Si les gens ne reviennent pas au travail, on risque de voir des espaces commerciaux se vider. Ça serait vraiment désolant. On était tellement sur un beau chemin avec le centre Avenir qui avait ouvert, soutient Anne Poirier Basque.

La rue Main au centre-ville de Moncton.

Le directeur général de la Chambre de commerce du Grand Moncton voudrait que davantage d'efforts soient déployés pour attirer des résidents au centre-ville.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Pour la Chambre de commerce du Grand Moncton, les prochains mois seront décisifs. Si la tendance à long terme est de réduire le nombre d’employés de bureaux au centre-ville, je pense que nous devons faire encore plus d’efforts pour que des gens vivent au centre-ville de Moncton, souligne le directeur général John Wishart. Et peut-être nous devons réfléchir au type d’entreprise qui peut encore percer au centre-ville et qui ne dépend pas tant de la présence de piétons.

Mais les organismes demeurent confiants pour l'avenir du centre-ville. Dans le long terme, je pense que Moncton sera en mesure de trouver une manière de ramener une joie de vivre des gens au centre-ville, affirme John Wishart.

Moncton encourage le retour au centre-ville

La Ville de Moncton indique de son côté avoir entamé un projet avec la Chambre de commerce, la Corporation 3+ et Downtown Moncton centre-ville. Le projet comprend une visite auprès de certaines des grandes entreprises pour mieux connaître leurs intentions au cours des prochaines semaines et mois.

Le propriétaire de Blue Olive - Les Milles et une nuits, Mohamed Ali Mhalla, souhaite voir tous les acteurs du centre-ville à la table. Je lance un appel à l’unité, de discussions et de rencontres avec la Ville afin d’offrir des idées. Nous sommes les entrepreneurs, nous sommes en contact avec la réalité.

La rue Main au centre-ville de Moncton.

La reprise du hockey et des spectacles au centre-ville alimente les espoirs.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Par ailleurs, la municipalité encourage les entreprises à ramener leur personnel au centre-ville. Cela ferait une grande différence dans l’achalandage quotidien, soutient la Ville de Moncton.

Elle mentionne aussi que les Wildcats de Moncton vont entamer leur saison et que le Théâtre Capitol recommencera sa programmation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !