•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas d'élections anticipées en Ontario, assure Doug Ford

Le premier ministre Doug Ford en point de presse au cours de la pandémie de COVID-19.

« Nous avons un mandat fort de la part des Ontariens », a déclaré Doug Ford.

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Radio-Canada

Alors que le Parti progressiste-conservateur de l'Ontario s'affaire à remplir la paperasse permettant à ses 72 députés de se présenter officiellement aux prochaines élections, le premier ministre Doug Ford a assuré vendredi qu'il n'avait pas l'intention de déclencher des élections anticipées.

J’ai déjà dit que nous ne déclencherons pas [les élections] au printemps, nous les déclencherons dans le temps réglementaire. Nous voulons que notre groupe soit préparé pour l’élection, (...) c’est toujours une bonne chose qu’ils soient prêts, a justifié le chef des conservateurs, lors d’une conférence de presse.

Tout cela fait partie du processus politique normal, il n’y a rien d’autre derrière.

Doug Ford, premier ministre de l’Ontario

Les candidats du Parti progressiste-conservateur à Queen’s Park qui ont remporté leur élection en 2018 ont obtenu la nomination du parti dans leur circonscription sans opposition. Le premier ministre a confirmé vendredi matin que ce processus administratif était en cours. Il a ajouté que cette manœuvre n’indiquait pas une intention de devancer les élections.

Depuis le début de la pandémie, le Nouveau-Brunsiwck et la Colombie-Britannique sont les deux seules provinces à avoir avancé leur calendrier électoral. Dans ces deux cas, le gouvernement au pouvoir était minoritaire, ce qui n’est pas le cas pour la législature menée par Doug Ford.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !