•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pelletée de terre pour un tunnel de la phase 2 du train léger d’Ottawa

Quatre personnes participent à une pelletée de terre

Une pelletée de terre a eu lieu à Ottawa vendredi, en lien avec la phase 2 du train léger d'Ottawa.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les élus de la région de la capitale nationale ont procédé à une pelletée de terre pour un tunnel de la phase 2 du train léger d’Ottawa, vendredi.

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, accompagné de la ministre de l’Infrastructure et des Collectivités Catherine McKenna et du député provincial Jeremy Roberts, ont lancé les travaux du tunnel qui passera sous la promenade Sir-John-A.-Macdonald et sous le parc linéaire Byron.

Cette imposante structure souterraine mesurera trois kilomètres de long. Elle reliera les futures stations Dominion et Lincoln Fields. Un second tunnel de 270 mètres sera construit entre la station Lincoln Fields et Queensview.

Le lancement des travaux de construction du tunnel dans la prochaine phase du TLR d’Ottawa démontre que malgré la diversité, nous continuons d’édifier un important réseau de transport en commun, auquel les citoyens pourront s’en remettre quotidiennement.

Catherine McKenna, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités
Une carte de la phase 2 du train léger.

La phase 2 ajoutera 44 kilomètres de voies et 24 stations.

Photo : Ville d'Ottawa

La phase 2 vise à prolonger la ligne de la Confédération du train léger jusqu'au chemin Moodie, à l'ouest, et jusqu'au chemin Trim à l'est. Pour sa part, la ligne Trillium devrait se rendre jusqu'à Riverside-Sud, incluant un lien vers l'aéroport international d'Ottawa.

Dans l’ensemble, 77 % des Ottaviens et des Ottaviennes habiteront à moins de 5 kilomètres du TLR et l’Étape 2 réduira de 110 000 tonnes les émissions de gaz à effet de serre, en plus de diminuer le nombre de voitures sur les routes, a expliqué la ministre McKenna vendredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !