•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

320 M$ pour les travailleurs du pétrole à Terre-Neuve-et-Labrador

La plateforme pétrolière Hebron.

La plateforme pétrolière Hebron amarrée à Trinity Bay, Terre-Neuve-et-Labrador, le 18 avril 2017.

Photo : La Presse canadienne / Paul Daly

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral octroie 320 millions de dollars pour les travailleurs de l’industrie du pétrole à Terre-Neuve-et-Labrador.

L’enveloppe provient des redevances qu’Ottawa a perçues pour l’exploitation du pétrole du projet Hibernia, au large de Terre-Neuve.

Les fonds seront administrés entièrement par le gouvernement provincial. Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey, a annoncé la création d’un groupe de travail qui décidera comment les fonds seront distribués.

Le groupe de travail de la province sera dirigé par Karen Winsor et Bill Fanning, deux anciens hauts dirigeants de l’industrie pétrolière. Ils sont tous deux membres du Conseil de développement de l’industrie gazière et pétrolière, une association à qui se rapportera le groupe de travail.

Le ministre fédéral des Ressources naturelles et député de St. John's-Sud–Mount Pearl, Seamus O'Regan, a annoncé cette aide fédérale vendredi à Saint-Jean.

Seamus O'Regan et Andrew Furey assis sur des chaises.

Le ministre fédéral des Ressources naturelles, Seamus O'Regan (à gauche), et le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey (à droite), le 25 septembre 2020 à Saint-Jean.

Photo : CBC / Terry Roberts

S’il a donné carte blanche à la province pour gérer ces argents, il a quand même précisé que les deux priorités doivent être les travailleurs et l’environnement.

À Terre-Neuve-et-Labrador, l'industrie pétrolière représente 30 % de l’économie.

Celle-ci a été durement frappée par la récente chute de la demande et du prix du pétrole depuis le début de la pandémie.

Avec des renseignements de Patrick Butler et de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !