•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

CHOI refuse de diffuser une pub contre les complotistes de la COVID

0e7e3b199d3f491382200ae194a18e59

Manif devant le Parlement de Québec. Tous unis contre: le 5G, la vaccination, les médias, le confinement, etc.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Le gouvernement Legault déplore le refus de CHOI Radio X de diffuser sur ses ondes une publicité qui vise à combattre le discours des complotistes de la pandémie. La station de Québec fait justement l’objet de critiques, car elle choisit de donner la parole à ceux qui décrient les consignes de la santé publique.

Le Secrétariat à la communication gouvernementale voulait frapper un grand coup en diffusant sur les ondes de CHOI une publicité faite sur mesure pour interpeller les auditeurs de la station.

Deux anciens animateurs de l’antenne, Stéphane Gasse et Marie Saint-Laurent, se donnent la réplique dans un segment de 30 secondes obtenu par Radio-Canada.

La facture auditive est calquée sur l’identité sonore de la station et tranche avec les publicités gouvernementales diffusées jusqu’à maintenant.

Gasse et Saint-Laurent interpellent directement les auditeurs de CHOI et les invitent à se méfier des m’as-tu vu et des charlatans qui disséminent de fausses informations sur la pandémie de COVID-19.

Or, en date de vendredi midi, CHOI Radio X refusait de diffuser la campagne gouvernementale, qui comprend aussi un format de 60 secondes.

Selon Stéphane Gasse, qui a animé à CHOI de 2007 à 2015, la station joue à un jeux dangereux depuis le début de la pandémie.

Il remarque que certains animateurs donnent beaucoup de temps d'antenne à des tenants d'un discours opposé aux directives de la santé publique, sans chercher à s'assurer de l'exactitude des faits énoncés.

On le fait sans trop se soucier de ce que ça peut avoir comme effet dans la population. J'ai beaucoup de difficulté avec ça, déplore Stéphane Gasse.

Le logo de CHOI Radio X à Québec

Le logo de CHOI Radio X à Québec

Photo : CHOI Radio X

Une pub adaptée au  contexte  de CHOI

Le gouvernement du Québec a la responsabilité de rejoindre les Québécois via ses campagnes publicitaires afin de les sensibiliser sur l’importance de respecter les règles, précise une source gouvernementale au fait du dossier.

L'animateur Jeff Fillion.

Jeff Fillion anime l'émission du midi sur les ondes de CHOI Radio X à Québec.

Photo : Radio-Canada

La diffusion sur les ondes de CHOI ces dernières semaines de propos alimentant la méfiance et la résistance face aux politiques de santé publique inquiète dans les hautes sphères du gouvernement.

Nos publicités peuvent être adaptées aux différents contextes qui prévalent dans différents médias. Cette publicité était adaptée au contexte qui prévaut à CHOI Radio X.

une source gouvernementale

Des invités controversés

L’ex-syndicaliste Ken Pereira est un collaborateur régulier de l’antenne, lui qui relaie dans les médias sociaux des théories conspirationnistes sur la pandémie ou les vaccins.

Alexis Cossette-Trudel a aussi notamment droit à du temps de micro. Il accuse le gouvernement de gonfler délibérément les données sur le nombre de décès associés à la COVID-19.

Plusieurs personnes marchent dans une rue avec quelques drapeaux qui flottent.

Plusieurs personnes participaient à la marche contre le port du masque dans les écoles, à Québec, le 23 août.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Mercier

Depuis quelques jours, un ancien de l’antenne, Éric Duhaime, effectue un retour en ondes à titre de chroniqueur. Il a d'ailleurs organisé une manifestation antimasque à Québec le mois dernier. Le rassemblement a attiré plus de 2000 personnes.

Un plaidoyer  caricatural 

Dans un communiqué émis en toute fin de journée vendredi, la direction de CHOI Radio X maintient sa décision de ne pas diffuser les nouvelles publicités gouvernementales.

Selon le directeur général, Philippe Lefebvre, cette  offensive  trace un lien  direct  entre les complotistes et CHOI Radio X, ce que la station de Québec ne peut tolérer.

La direction juge que les trois messages présentent un profil caricatural de son auditoire. Par conséquent, en guise de respect pour lui, la station s’abstiendra de les mettre en ondes.

Philippe Lefebvre, directeur général, CHOI Radio X

Philippe Lefebvre termine en précisant que CHOI favorise la liberté de parole et encourage ceux qui commentent l’évolution de la pandémie à le faire  dans le plus grand respect .

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !