•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une marche pour le climat moins populaire que l’an dernier à Trois-Rivières

Des manifestants tiennent une banderole sur le campus de l'UQTR.

La marche pour la justice climatique a commencé sur le campus de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

Radio-Canada

Quelques dizaines de personnes se sont rassemblées sur le campus de l’UQTR, vendredi midi, pour prendre part à une marche pour le climat. Un contraste important par rapport à l’année dernière, alors qu’une marche pour la planète avait rassemblé des milliers de manifestants dans les rues de Trois-Rivières.

En ces temps de pandémie, les manifestants demandent que le gouvernement s’engage dans une relance verte de l’économie. Ils se disent pour l’instant insatisfaits des projets mis de l’avant.

Organisée par l’Association générale des étudiants de l'Université du Québec à Trois-Rivières (AGE UQTR), la Marche vert une transition juste aura aussi lieu sur d’autres campus universitaires dans les prochains jours.

Contrairement à l’année dernière, où plusieurs universités avaient organisé simultanément des marches qui ont rassemblé des milliers de personnes, l’événement de cette année sert notamment à rappeler que le mouvement vert n’est pas mort.

De l’aveu des organisateurs, la pandémie aura été néfaste pour le militantisme dans une multitude de causes.

Alors que le gouvernement Legault implore depuis quelques jours les Québécois à éviter les rassemblements, l’AGE UQTR assure que les mesures sanitaires sont respectées.

Tous les manifestants rencontrés portaient d’ailleurs des couvre-visages.

Avec les informations de Camille Carpentier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !