•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chéticamp réclame l’agrandissement du foyer de soins Père Fiset

Un drapeau acadien flotte devant le bâtiment.

Chéticamp a grand besoin d'un agrandissement du foyer Père Fiset, selon des intervenants communautaires.

Photo : Facebook/Foyer Père Fiset

Radio-Canada

Un groupe communautaire à Chéticamp, en Nouvelle-Écosse, affirme que le foyer de soins Père Fiset est surpeuplé et a désespérément besoin d’un agrandissement.

L’établissement a été construit en 1969 et il compte 70 résidents. Ses chambres sont conçues pour accommoder une seule personne, mais la majorité des résidents vivent à deux par chambre.

Des résidents trébuchent sur des objets et c’est aussi un risque de blessure pour les employés, explique Velvet Dodge Matinnia, présidente du groupe Allons-y Ensemble.

Le groupe a lancé une pétition en ligne. Il demande l’appui du public pour le projet d’expansion du foyer.

Avec la menace constante de la COVID-19, des familles sont inquiètes, souligne le conseiller municipal Alfred Poirier, vice-président des foyers de soins du comté d’Inverness.

Les salles de bain du foyer Père Fiset sont aussi partagées. Jusqu’à quatre résidents peuvent utiliser la même salle de bain. Si l’un d’eux contracte la COVID-19, M. Poirier se demande ce qui arrivera aux trois autres.

La situation n’est pas idéale avec ou sans la COVID-19, estime Alfred Poirier.

Déjà quatre ans d'attente

Un plan pour l’ajout d’une aile au bâtiment est prêt depuis quatre ans. Le projet était estimé à 3 ou 4 millions de dollars au moment où le plan a été formulé.

Entre-temps, le gouvernement a peu répondu aux demandes de financement, ce qui frustre les membres d’Allons-y Ensemble. Le groupe ne comprend pas pourquoi la communauté ne reçoit pas le financement nécessaire alors que c’est la seule chose qui manque encore, explique Mme Matinnia.

Elle affirme qu’une campagne de lettres envoyées aux trois ordres de gouvernement a reçu une réponse automatique par courriel qui ne comprend aucune promesse. Mme Matinnia ajoute qu’elle a reçu récemment une lettre du bureau du ministre de la Santé qui annonce que le ministère ne peut entreprendre le projet à l’heure actuelle.

Dans une déclaration écrite envoyée à CBC, le ministère de la Santé et du Mieux-être explique qu’il poursuit les discussions avec des foyers de soins dans toute la province au sujet de leurs demandes de financement et qu’il a déjà approuvé plus de 2 millions de dollars pour d’autres dépenses de capital au foyer Père Fiset depuis 2015.

Ce n’est guère étonnant, selon Alfred Poirier, parce que l’établissement est âgé de 50 ans et exige des travaux d’entretien de façon continue.

Avec les renseignements de Holly Conners, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !