•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

QS en appelle à la compassion pour un « ange gardien » menacé d’expulsion

Gabriel Nadeau-Dubois tient une photo durant un point de presse.

Dénonçant « une grave injustice », le député Gabriel Nadeau-Dubois a fait savoir qu’il avait remis le dossier de M. Konaté à la ministre de l’Immigration.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Il faut faire vite pour empêcher l'expulsion de Mamadou Konaté, un migrant sans statut qui a travaillé comme concierge dans un CHSLD durant la crise sanitaire. Il est détenu depuis mercredi matin au Centre de prévention de l’immigration de Laval et risque l’expulsion vers la Côte d’Ivoire, son pays d’origine, où il considère qu’il est en danger, indique Québec solidaire (QS).

Dénonçant une grave injustice, le député et co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, a fait savoir qu’il avait remis la veille le dossier de M. Konaté à la ministre de l’Immigration. La ministre doit intervenir dès les prochaines heures, a-t-il dit.

Malgré toutes les démarches entamées, une solide demande de résidence pour considérations d'ordre humanitaire, sa résilience et sa patience, son travail acharné en entretien ménager dans des CHSLD durant toute la pandémie [où il a d'ailleurs contracté la COVID-19], des preuves comme quoi il a été prisonnier durant une guerre dans son pays, la Côte d’Ivoire, Mamadou Konaté est détenu, souligne M. Nadeau-Dubois.

Québec solidaire rappelle également que cette détention survient alors que le gouvernement vient d'annoncer le début d'une deuxième vague.

Gabriel Nadeau-Dubois en appelle au sens de l’humanité de la ministre de l’Immigration et au sens de la compassion du premier ministre du Québec pour qu’ils ouvrent les bras à un travailleur essentiel, un "ange gardien", dont le Québec a grandement besoin.

Il a rappelé que M. Konaté a été parmi les premiers à répondre à l’appel du premier ministre pour aller prêter main-forte dans les CHSLD aux côtés des préposés aux bénéficiaires pour aider les aînés du Québec.

Programme critiqué

Le député solidaire n’a pas manqué de critiquer le programme de régularisation du statut d’immigration des demandeurs d’asile qui ont prêté main-forte durant cette crise sanitaire. Un programme qui n’inclut pas tous les travailleurs essentiels.

François Legault a négocié avec le gouvernement fédéral un programme qui exclut trop de gens, des gens qui ont pris les mêmes risques, qui ont fait les mêmes sacrifices durant la première vague que les préposés aux bénéficiaires.

Il s’agit d’un grand trou dans notre filet social et ce matin et on se rend compte que Mamadou Konaté est tombé dedans.

Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de Québec solidaire

En entrevue à RDI, Me Guillaume Cliche-Rivard, président de l’Association québécoise des avocats et avocates en droit de l’immigration, explique que M. Konaté n’entre pas dans la catégorie des emplois qui ont été choisis pour bénéficier de ce programme parce qu’il est concierge et non préposé aux bénéficiaires. Pourtant, les uns et les autres ont été exposés aux virus.

Me Cliche-Rivard rappelle également que ledit programme n’est pas encore ouvert.

Dans les prochaines semaines, on pourrait assister au renvoi de préposés aux bénéficiaires […] si on ne met pas des mesures pour suspendre le renvoi de ces gens, met en garde le président de l’Association québécoise des avocats et avocates en droit de l’immigration.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !