•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toute la région métropolitaine de Montréal passe en alerte orange

Christian Dubé, l'air sérieux, répond aux questions des journalistes lors d'un point de presse.

Le ministre Dubé a demandé aux Québécois de faire tout en leur possible pour éviter les contacts sociaux pour le prochain mois.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Au moment où le Québec connaît sa plus forte augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19 depuis la fin mai, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a annoncé que toute la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) devenait une « zone orange ».

La MRC de La Rivière-du-Nord, dont fait partie Saint-Jérôme, passe elle aussi au palier orange, soit en alerte modérée, a-t-il indiqué.

Outre Montréal et les quelque 80 municipalités regroupées au sein de la CMM, l’Outaouais, Laval, Chaudière-Appalaches, ainsi qu’une partie des régions de la Capitale-Nationale, de Lanaudière, des Laurentides et de la Montérégie sont actuellement sous le coup d’une alerte orange (Nouvelle fenêtre).

C'est donc dire que les résidents de ces régions doivent désormais limiter les rassemblements privés à 6 personnes (ou deux familles) et éviter les déplacements interrégionaux. Les bars et restaurants devront cesser de vendre de l'alcool à 23 h.

On vous demande un mois d'efforts, a déclaré le ministre Dubé en point de presse, vendredi, après avoir enjoint aux Québécois, la veille, de diminuer leurs contacts sociaux pour la prochaine semaine.

Aujourd’hui, tout ce qu’on est venus vous dire, c’est 28 jours […] d’efforts. C’est ce qu’on demande aux gens. Faites un petit effort de baisse d’activité sociale. Si on réussit ça, la maudite courbe, on va lui donner un grand coup.

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

C’est un geste d’amour de vouloir protéger les autres; c’est un geste d’amour et de réalité, a insisté de son côté le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda.

Cet appel répété à la vigilance est survenu au moment où la santé publique a observé une transmission communautaire très intense du virus dans certaines régions.

Contrairement à la première vague de COVID-19, où l'essentiel des éclosions ont été observées à Montréal, cette vague-ci frappe fortement la région de Québec, a rappelé le ministre Dubé. Dans la région de la Capitale-Nationale, 514 nouveaux cas ont été dénombrés au cours des cinq derniers jours.

Le gouvernement Legault assure avoir particulièrement à l’œil l'évolution de la situation dans les milieux de vie pour aînés, où la COVID-19 a fait des ravages au printemps dernier.

Pour l'heure, 7 résidences pour personnes âgées – CHSLD, RPA, RI-RTF confondus – sur 63 se trouvent dans une zone rouge.

Mais ça n'a pas beaucoup bougé dans les derniers jours, a affirmé M. Dubé. On est dans un nombre où les éclosions que nous avons eues sont vraiment contrôlées.

Le ministre Dubé s'inquiète toutefois des éclosions communautaires dans les résidences pour aînés (RPA). C'est pourquoi les régions en alerte modérée (orange) doivent limiter les visites à un maximum de 6 personnes présentes à la fois dans une unité locative, incluant le résident.

Plus de 600 nouveaux cas

Avec 637 nouveaux cas de COVID-19 recensés dans les dernières 24 heures, le Québec a franchi le cap des 70 000 cas d’infection au nouveau coronavirus dénombrés depuis le tout début de la pandémie.

La plupart des nouvelles infections, soit 229, ont été déclarées dans la région de Montréal. La Capitale-Nationale a rapporté de son côté 132 nouveaux cas et la Montérégie, 83.

La santé publique a fait état de quatre nouveaux décès survenus entre le 18 et le 23 septembre, ce qui porte le bilan total à 5814 morts.

Le nombre d'hospitalisations a connu une augmentation : 15 de plus que celui annoncé jeudi. Au total, 199 personnes sont hospitalisées, dont 33 aux soins intensifs – deux de plus que la veille.

Québec a aussi dévoilé que 36 060 prélèvements ont été réalisés le 23 septembre. En tout, la santé publique a effectué à ce jour 2 200 307 tests de dépistage.

À noter que sur les 70 307 cas dénombrés à ce jour dans la province, 59 943 étaient rétablis en date de jeudi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !