•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario déploie un plan pour réduire l'arriéré des opérations chirurgicales

Un chirurgien prend un instrument dans sa main.

Les interventions chirurgicales non urgentes accusent des arriérés conséquents après avoir été suspendues au cours des premiers mois de la pandémie.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le gouvernement ontarien débloque plus de 700 millions de dollars pour résorber les retards pris dans les blocs opératoires depuis la suspension de dizaines de milliers de chirurgies électives dans les premiers mois de la pandémie.

En mars, le ministère de la Santé a demandé aux hôpitaux de suspendre les procédures non urgentes afin de préserver la capacité d'accueil pour les patients atteints de la COVID-19. L'ordonnance est ensuite restée en vigueur jusqu'à la fin mai, date à laquelle plus de 100 000 interventions chirurgicales ont été affectées.

Lors d'une conférence de presse vendredi, le premier ministre Doug Ford a déclaré que son gouvernement investirait plus de 283 millions de dollars dans le soutien des chirurgies prioritaires supplémentaires dans le but d'éliminer l'arriéré.

Il dépensera également 457,5 millions de dollars supplémentaires pour augmenter la capacité des soins hors hôpitaux, y compris les soins à domicile et en milieu communautaire. Le gouvernement souhaite ainsi préserver la capacité d'accueil des hôpitaux en prévision d'une éventuelle deuxième vague de COVID-19.

Cet investissement est indispensable pour (...) réduire les pressions exercées sur notre système de santé.

Christine Elliott, ministre de la Santé de l'Ontario

Vendredi, le nombre de nouvelles infections demeure au-dessus de la barre des 400 en Ontario, alors que la santé publique confirme 409 cas et un décès de plus.

Des gens attendent en file à un centre de dépistage à Toronto.

Face aux longues files d'attente devant les centres de dépistage, l'Ontario a resserré les critères d'admissibilité pour les personnes aymptomatiques.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Toronto recense à elle seule 204 nouvelles infections, du jamais vu depuis la mi-mai. La région de Peel a 66 nouveaux cas et Ottawa, 40.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, indique que 65 % des personnes nouvellement infectées ont moins de 40 ans.

Le bilan des cas en Ontario depuis le début de la pandémie grimpe à 48 905.

Le nombre total de morts se chiffre maintenant à 2837, selon la santé publique.

Le nombre d'hospitalisations diminue légèrement vendredi. En revanche, le nombre de cas actifs est toujours à la hausse et est à son plus haut niveau depuis le début juin.

Un peu plus de 41 800 tests de dépistage ont été effectués dans la province au cours des dernières 24 heures. Ce nombre inclut toutefois des résultats reportés à cause d'une panne à Santé publique Ontario.

Plus de 65 000 échantillons sont en attente de traitement, soit un record depuis le début de la pandémie. Jeudi, la province a resserré les critères d'admissibilité aux tests pour les personnes asymptomatiques.

Vendredi, la province a annoncé que les bars et les restaurants de l'Ontario devront fermer leurs portes à minuit, et la vente d’alcool y sera interdite après 23 h. Il y sera interdit de consommer des boissons alcoolisées de minuit à 9 h, et les établissements ne pourront pas rouvrir avant 5 h.

Cette annonce a eu lieu au lendemain de la publication d'une lettre ouvert de 38 experts qui pressaient la province d'agir immédiatement et de fermer les bars et les cinémas notamment, en plus de restreindre les restaurants au service à l'extérieur sur les terrasses et aux commandes à emporter.

29 cas de plus dans les écoles

La santé publique confirme 29 cas de plus dans les écoles, vendredi, portant le total à 238.

Le nombre d'établissements scolaires ayant eu au moins un cas déclaré de COVID-19 est maintenant de 198, soit 4,1 % des écoles en Ontario.

Parmi les écoles touchées (Nouvelle fenêtre) :

  • École secondaire catholique Renaissance, Aurora
  • École secondaire catholique Saint-Charles-Garnier, Whitby
  • École catholique secondaire l'Essor, Windsor
  • École élémentaire Antonine-Maillet, Oshawa
  • École élémentaire Laure Rièse, Toronto
  • École Ronald-Marion, Pickering

Une école élémentaire d'Ottawa et un établissement secondaire de Pembroke ont été fermés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !