•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des robots pour aider les personnes atteintes de démence

Un chercheur de l'Université du Manitoba travaille avec un robot de téléprésence dans le cadre d'une étude pour aider les patients atteints de démence.

Des chercheurs manitobains veulent savoir si ce type de robot peut aider les patients atteints de démence à combattre la solitude, tout en allégeant le fardeau de leurs soignants.

Photo : Radio-Canada / Lyzaville Sale

Radio-Canada

Des chercheurs du Manitoba examinent les possibilités d'utiliser des robots de téléprésence afin de faciliter la vie des patients atteints de démence et celle de leurs soignants.

Cette technologie sera utilisée afin de permettre une communication bidirectionnelle entre le soignant et la personne dont il s'occupe même lorsqu'il doit s’absenter. 

Ces robots, équipés d’une caméra vidéo, d’un écran, de haut-parleurs et de microphones, pourraient assister les patients et leurs soignants, tant pour les soins que pour la communication.

L'objectif est de voir si les robots peuvent aider à lutter contre la solitude chez les personnes atteintes de démence, tout en aidant les soignants à maintenir une carrière, un foyer et une vie de famille, explique Reg Urbanowski, chercheur principal de l’étude et doyen du Collège des sciences de la réadaptation à la Faculté des sciences de santé Rady, de l’Université du Manitoba.

Nous avons accès à une technologie qui peut nous permettre d’innover dans notre façon d’atteindre et de soutenir les gens, a souligné le Dr Urbanowski en conférence de presse jeudi à l’Hôpital général Victoria, à Winnipeg.

Ces robots de téléprésence sont équipés de caméras, d'écrans et de microphones pour aider soignants et patients à communiquer lorsqu'ils sont éloignés les uns des autres.

Ces robots de téléprésence sont équipés de caméras, d'écrans et de microphones pour aider soignants et patients à communiquer lorsqu'ils sont éloignés les uns des autres.

Photo : Radio-Canada / Lyzaville Sale

Le chercheur précise que ces robots pourraient également permettre aux personnes atteintes de démence de rester chez elles plus longtemps plutôt que de vivre dans un foyer de soins de longue durée, ce qui permettrait de réduire les coûts dans le système de santé. 

Le gouvernement provincial et la fondation de l’Hôpital général Victoria ont accordé un financement de 360 000 $ à cette étude.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !